Pour l'Awex, le développement durable est rentable pour l'entreprise

Pascale Delcomminette, l’administratrice générale de l’Awex ©Belgaimage

L’agence wallonne à l’exportation fait du développement durable sa thématique centrale cette année. À côté des actions qui seront menées sur les marchés étrangers, l’agence va se mettre au vert.

Après la mise à l’honneur de pays comme la Suisse ou le secteur digital les années précédentes, l’Awex fait du cru 2020 celui du développement durable. La thématique lancée ce mardi soir lors d’un séminaire regroupant une centaine d’entreprises est évidemment dans l’air du temps.

"On n’entend pas faire de discrimination en matière d’aides aux entreprises."
Pascale Delcomminette
Administratrice générale de l’Awex

Mais pour Pascale Delcomminette, l’administratrice générale de l’Awex, l’agence wallonne à l’exportation, ignorer l’importance du développement durable serait une erreur stratégique pour les entreprises. "Le développement durable est indispensable et rentable pour une entreprise. On doit faire comprendre aux entreprises que le développement durable est un gage de stabilité. Une entreprise qui s’engage dans une démarche sociétale voit ses performances économiques s’améliorer et cela lui permet de se différencier pour rentrer dans d’autres marchés tant en Belgique qu’à l’étranger."

Pour les PME déjà actives dans le créneau durable, l’Awex veut les pousser à attaquer les opportunités à l’international. "Nous avons mis en place un plan d’actions et de sensibilisation." Pascale Delcomminette pointe une douzaine d’actions particulières dédiées à la thématique durable comme la participation à des salons internationaux, l’organisation de missions économiques autour de l’énergie renouvelable,…

La valeur de l’exemple

La démarche ne serait évidemment pas saine sans l’exemple. "L’Awex doit montrer l’exemple dans son fonctionnement. Nous sommes convaincus de la nécessité du changement. Nous voulons attirer des jeunes qui veulent travailler à l’Awex car, pour eux, la responsabilité sociétale est importante." Grande voyageuse à travers le monde afin de promouvoir les PME wallonnes et leurs produits, l’Awex va par exemple revoir sa politique voyage en réduisant notamment le nombre de conseillers qui accompagneront les missions ou en compensant les rejets du carbone lors de vols aériens à travers des projets de reboisement en Afrique. Cela passe aussi par le télétravail, les visioconférences ou l’introduction de solutions respectueuses pour l’environnement dans les marchés publics.

Cette mise au vert ne devrait cependant pas pour l’instant freiner les aides aux entreprises qui ne s’inscriraient pas dans cette démarche durable. "On n’entend pas faire de discrimination en matière d’aides aux entreprises. On ne veut pas discriminer certaines entreprises qui ne sont pas encore dans cette démarche durable mais qui ont pourtant besoin d’un développement international. On ne veut pas jouer aux gendarmes. Nous aurons ce débat au moment où on aura une transposition du Green Deal européen dans des directives. Cela nous laisse du temps pour l’adaptation."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés