Près de 100.000 nouvelles entreprises malgré le coronavirus

Pour Danny Van Assche (Unizo), les bons chiffres des créations d'entreprise en Flandre démontrent l'optimisme et la confiance des entrepreneurs en l'avenir malgré le coronavirus. ©Photo News

Avec 99.914 nouvelles entreprises, la Belgique n'a pas à rougir de son bulletin 2020: les créateurs ont été nombreux à défier le virus, flamands en tête.

Contrairement à ce qu'on pouvait craindre, l'année 2020 n'a pas sonné l'heure d'une brutale décélération des créations d'entreprise. Le coronavirus a toutefois eu un plus lourd impact à Bruxelles...

En Flandre, les candidats entrepreneurs n'ont pas eu froid aux yeux puisque, malgré la crise pandémique, ils ont été plus nombreux que l'année précédente à créer leur entreprise. Avec 65.261 starters, le bilan annuel des créations d'entreprise est en effet meilleur de 431 unités que celui de 2019, ainsi qu'il ressort des statistiques compilées par le bureau d'analyse Graydon pour l'Unizo, l'organisation des PME flamande. Une petite hausse de 0,66% qui fait dire à Danny Van Assche, l'administrateur délégué de l'Unizo, que sans le Covid-19, on aurait "sans nul doute accueilli encore beaucoup plus" de nouvelles sociétés. "Cela en dit long sur le 'drive', la résilience et la volonté de prendre des risques de nos candidats entrepreneurs", poursuit-il. "Et sur leur optimisme et leur confiance en l'avenir aussi, en dépit de la situation actuelle."

En juillet et en août, le nombre de starters a littéralement "flambé" (+17 et +18%) en Flandre.

Dans le détail, c'est surtout le premier confinement qui a pesé sur la tendance au nord du pays, avec des reculs du nombre de créations de 39% en avril et de 22,3% en mai. Au second confinement, en revanche, le désir d'entreprendre a à peine faibli en octobre et novembre (-6,9 et -3,6%), avant de repasser franchement en positif en décembre (+8,8%). En juillet et en août, le nombre de starters a "flambé" (+17 et +18%), comme si la sortie du premier lockdown avait permis à tous les projets postposés d'enfin prendre corps.

Bruxelles davantage touchée

En Région bruxelloise, le tableau est tout autre: le nombre de starters a reculé de 12% par rapport à 2019, à 11.159 unités contre 12.687. A Bruxelles aussi, le premier confinement a coûté cher, avec une chute des créations de 48,7% en avril puis de 39,2% en mai, mais la comparaison avec la Flandre s'arrête là. Il n'y a pas eu de reprise en juillet-août (-4,7% puis +0,7%), tandis que seul le mois de septembre a permis d'enregistrer une véritable progression (+7,3%). Le second confinement s'est traduit par des reculs à nouveau très prononcés en novembre (-19,1%) et en décembre (-18,3%).

A Bruxelles, seul le mois de septembre a permis d'enregistrer une véritable progression (+7,3%).

Comment l'expliquer? Selon l'Unizo, plus de 60% des créateurs d'entreprises à Bruxelles étaient de nationalité étrangère en 2019: peut-être les limitations des possibilités de voyage de et vers l'étranger cette année ont-elles freiné leur élan. L'organisation rappelle par ailleurs qu'il faut toujours détenir une attestation de ses capacités de gestion d'entreprise en Région bruxelloise, alors que ce n'est plus nécessaire en Flandre: elle n'exclut pas que cela ait poussé quelques-uns à se déplacer vers le Brabant flamand, ce qui aurait évidemment contribué aux bons chiffres du nord du pays. On peut se demander aussi si Bruxelles n'est pas traditionnellement plus richement dotée que les autres Régions en jeunes pousses dans le secteur horeca (hôtels, bars et restaurants); cela expliquerait également le repli plus prononcé.

En Wallonie, on a enregistré l'an dernier 23.494 nouvelles entreprises. Cela représente une baisse de 5,5% par rapport à 2019 (24.864 créations). Les mois les plus forts ont été juillet, août et septembre, tandis que les créations ont chuté en avril et mai. En novembre et décembre, elles ont baissé plus légèrement.

Au niveau de la Belgique tout entière, les entrepreneurs ont fondé au total 99.914 nouvelles entreprises en 2020, en recul de 2,4% par rapport au chiffre record de 2019 (102.381), mais ce qui reste remarquable compte tenu de la pandémie et des mois de fermeture que celle-ci a entraînés dans de nombreux secteurs. Le nord du pays était responsable de 65,3% du total des créations, la Wallonie de 23,5% et Bruxelles de 11,2%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés