Publicité

Quelles sont les entreprises championnes de la productivité en Europe?

©Thierry du Bois

Les entreprises de 50 à 250 employés s’avèrent efficaces et innovantes. En Europe, elles génèrent 20% du chiffre d’affaires alors qu’elles ne sont que 1% du total. Les Belges sont les plus productives.

Les entreprises de taille moyenne seraient-elles "les héros méconnus" de l’économie européenne? Benoît Gruber, le directeur de la communication corporate de Sage Group, l’affirme après avoir pris connaissance des résultats de l’étude menée par son groupe et le Centre for Economic and Business Research sur les entreprises comptant entre 50 et 250 salariés dans les douze principaux pays européens. Alors qu’elles ne représentent qu’un pour-cent du nombre total d’entreprises, les sociétés moyennes ont généré l’an dernier 20% du chiffre d’affaires total des entreprises en Europe et contribué à hauteur de 1.030 milliards d’euros à la valeur ajoutée brute, c’est-à-dire l’équivalent de la production totale de l’Espagne. Leur part de la valeur ajoutée de l’ensemble des entreprises s’élève à 18%, tandis qu’elles emploient 17% de la main-d’œuvre totale, soit 18,7 millions de personnes.

Les entreprises de taille moyenne (50 à 249 salariés) représentent 1% du nombre total de sociétés en Europe mais génèrent 10% du chiffre d’affaires, 18% de la valeur ajoutée et 17% de l’emploi, selon une étude menée par le groupe de logiciels Sage.

Les "mid-market" belges sont les plus productives par salarié et sont quatrièmes en termes d’innovation.

Seule zone d’ombre: elles éprouvent des difficultés à recruter faute d’image de marque et de reconnaissance.

Les entreprises du "mid-market" sont aussi plus innovantes que la moyenne: 63% d’entre elles innovent (nouveaux produits, nouvelles pratiques commerciales…) et dans chacun des douze pays étudiés, dont la Belgique, elles innovent plus que les autres. Dans neuf des douze pays, la valeur ajoutée par salarié est également supérieure à la moyenne dans leur cas.

Ces entreprises affichent en outre un grand optimisme, relèvent les rédacteurs du "European Economic Impact Report" compilé par Sage. Trois quarts des décideurs d’entreprises moyennes interrogés tablent sur un chiffre d’affaires stable ou en progression en 2015, et 39% tablent même sur une hausse de 10% ou plus.

Plus de la moitié d’entre eux (55%) prévoient d’engager du personnel supplémentaire. "Les entreprises de taille moyenne ont du mal à recruter car elles pâtissent à la fois de l’attractivité des start-up et des opportunités financières et de carrière offertes par les plus grandes entreprises", observe toutefois Benoît Gruber. Il y a donc là un déficit d’information ou de reconnaissance, qu’il faudrait chercher à combler.

La Belgique, première en valeur ajoutée par salarié

Les performances des "mid-market" en Belgique diffèrent légèrement des chiffres européens. Les entreprises belges de taille moyenne ne sont que 4.300, soit 0,7% du total, et ne contribuent qu’à hauteur de 15% de l’emploi total (425.000 emplois), mais elles génèrent 18% du chiffre d’affaires (188 milliards d’euros) et 19% de la valeur ajoutée brute nationale (37 milliards d’euros). Elles sont donc globalement plus productives.

Avec une moyenne annuelle de 82.900 euros par salarié (de 2009 à 2014), elles affichent carrément la plus forte valeur ajoutée des douze pays sous revue. Notre pays se classe aussi quatrième en termes d’innovation avec 69% de ces entreprises qui déclarent innover.

57 milliards €
Les entreprises belges de taille moyenne ont exporté 57 milliards d’euros de marchandises en 2012, soit 17% des exports totaux du pays.

Nos entreprises moyennes s’avèrent tout aussi performantes au chapitre des exportations. Avec 57 milliards d’euros de marchandises exportées en 2012, elles étaient responsables de 17% des exportations du pays. Sans surprise, les secteurs de l’agroalimentaire et de la chimie étaient les plus gros exportateurs, devant les métaux de base, les machines et équipements et les produits en caoutchouc, dans cet ordre. Elles étaient également très présentes à la grande exportation (hors d’Europe), y expédiant 24% de leurs marchandises vendues hors frontières.

Au chapitre des investissements, elles étaient responsables de 22% des investissements en recherche et développement en Belgique en 2013, soit 1,4 milliard d’euros sur un total de 6,2 milliards. À noter que les grandes entreprises prennent ici la part du lion avec 4,1 milliards d’euros, alors que les petites entreprises investissent relativement peu en R & D. De 2004 à 2013, les investissements des grandes et moyennes entreprises n’ont quasi pas cessé de progresser, sauf en 2009, alors que ceux des petites ont stagné.

Au plan sectoriel, le secteur manufacturier est le plus présent dans les mid market belges. À lui seul, il y représente 129.000 emplois et 11 milliards d’euros de valeur ajoutée. Le commerce de gros et de détail suit avec 79.000 emplois et 8 milliards d’euros. En valeur relative, cependant, les entreprises moyennes sont mieux représentées dans le secteur minier: elles contribuent en effet à 55% de la valeur ajoutée brute du secteur et y assument 45% de l’emploi total.

©Mediafin

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés