Publicité

Sanofi avance sur l'ARN messager, mais recule sur le vaccin anti-covid

Sanofi n'ira pas en phase III d'essais pour son vaccin à ARN messager contre le Covid-19, la dernière étape avant une commercialisation. ©AFP

Sanofi annonce des résultats intermédiaires positifs pour son vaccin anti-covid à ARNm, mais ne développera pas de phase III. La firme continue d'avancer sur son autre vaccin, développé avec GSK.

Sanofi a annoncé, ce mardi, des résultats positifs pour l'essai clinique de phase I/II consacré à son candidat-vaccin contre le Covid-19 sur la base de la technologie d'ARN messager (ARNm), développé conjointement avec la firme Translate Bio.

"Les données initiales de phase I/II ont montré une séroconversion avec présence d'anticorps neutralisants chez 91% à 100% des participants à l'étude, deux semaines après la deuxième injection, pour les trois doses testées", a indiqué le groupe pharmaceutique dans un communiqué.

Pas de phase III pour son vaccin à ARNm

Aucun problème de sécurité n'a été observé et le profil de tolérance est comparable à celui des autres vaccins contre le Covid-19 à ARNm non modifié, a déclaré la société. D'autres données seront présentées à une date ultérieure.

Sanofi juge que son vaccin arriverait trop tard sur le marché, alors que 12 milliards de doses de vaccins anti-covid auront été produites au total d'ici à la fin de l'année.

Selon une déclaration des dirigeants de la société pharmaceutique à l'AFP, Sanofi n'ira toutefois pas en phase III d'essais pour ce vaccin, la dernière étape avant une commercialisation. Le laboratoire français juge que celui-ci arriverait trop tard sur le marché, alors que 12 milliards de doses de vaccins anti-covid auront été produites au total d'ici à la fin de l'année.

Les résultats de la phase III sur son autre vaccin fondé sur une protéine recombinante, développé avec le britannique GSK, sont, quant à eux, toujours attendus avant fin 2021.

Outre l'étude de phase III visant à évaluer l'efficacité et la tolérance de ce candidat-vaccin, Sanofi a étendu son programme de développement pour inclure une étude sur le vaccin comme dose de rappel potentielle à large spectre afin de répondre à l'évolution des besoins de santé publique

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés