Schleiper s'offre un siège neuf à Anderlecht pour mieux fournir les fanas de dessins

Le futur siège central bruxellois du groupe Schleiper: polyvalent et fonctionnel à tous les étages. ©Corbisier Architectes

L’entreprise bruxelloise familiale Schleiper subit la globalisation et l’e-commerce de plein fouet. Pour rester concurrentielle sans perdre son ADN, il était impératif qu’elle se dote d’un centre de distribution plus fonctionnel. C’est le bord du canal à Anderlecht qui l’accueillera d’ici deux ans.

Depuis deux ans déjà, le groupe Schleiper recherchait un espace suffisamment grand pour étendre et rationaliser une partie de ses activités commerciales et logistiques. Son choix s’est finalement porté sur la rue des Orchidées, à Anderlecht, en bord de canal de Biestebroeck, une zone urbaine en plein renouveau.

"Vu la concurrence actuelle accrue provenant des pays limitrophes (France, Allemagne) et de l’internet (commerce en ligne), nous devions réagir rapidement. Nous avons donc décidé d’investir dans une plateforme logistique et commerciale dernier cri pour rester compétitifs. Et je le dis clairement: ce développement immobilier n’est pas un projet destiné à être revendu à terme. Il n’a rien de spéculatif. Il a comme seul objectif l’extension de l’entreprise en conservant son ancrage historique en Région bruxelloise. Et avant de jeter notre dévolu sur la zone du canal à Anderlecht, nous avons visité, ces deux dernières années, des dizaines de sites à Seneffe, Courcelles ou Nosseghem avec des sociétés immobilières", insiste Eric Schleiper, CEO de l’entreprise 100% familiale éponyme depuis un demi-siècle.

Les chiffres clés le résumé
  • 1892: Année de création
  • 20 millions €: Chiffre d’affaires consolidé 2018, en prenant en compte les résultats des deux sociétés (gros et détail).
  • 150: Membres du personnel
  • 10: Implantations en pleine propriété - Bruxelles (3), Anvers (2), Liège, Namur, Gand, Hasselt, Courtrai.

Le terrain choisi pour implanter le futur siège avait tout pour plaire: il est inscrit au PRAS (Plan régional d’affectation du sol) en zone de forte mixité, destinée à combiner le logement à l’implantation de commerces, bureaux et petites entreprises. Il offre une bonne accessibilité en transport en commun (Métro Aumale), une proximité avec le centre-ville et une alternative à la fermeture du point de vente Schleiper de la rue du Midi, face à l’Académie (pour fin de bail), après 19 ans d’existence. Sur le plan logistique, il est également logé le long des voies de chemin de fer, à un jet du canal de Biestebroeck.

Multimodalité

"Les magasins, dépôts, ateliers et bureaux historiques situés à Etterbeek sur deux sites, au cœur d’une zone de forte mixité, arrivent à saturation malgré les quelque 10.000 m² disponibles. Le regroupement des activités menées sur ce siège central dans un lieu plus fonctionnel et spacieux va nous offrir une meilleure efficacité et une meilleure maîtrise des coûts", motive Eric Schleiper.

Baptisé Canal Hill, le futur siège a été dessiné par Corbisier Architectes (Bruno Corbisier), qui a déposé les demandes de permis d’urbanisme en novembre dernier déjà et attend incessamment le feu vert des autorités locales. L’ensemble offrira un espace bâti neuf et fonctionnel de plus de 4.000 m² hors sol, logé à équidistance des dix succursales et points de vente Schleiper. Cette surface commerciale sera ouverte au grand public (particuliers), aux professionnels (artistes, architectes) et aux revendeurs (magasins); mais elle sera aussi une plateforme logistique intégrant des activités de "cross-docking" réduisant les frais de stockage et approvisionnant les dix magasins.

"Le projet vise une meilleure efficacité et une maîtrise des coûts accrue."
eric schleiper
CEO

Démolition-construction

Plus précisément, l’objet de la demande de permis d’urbanisme porte sur un immeuble de commerce construit en lieu et place des bâtiments existants, comprenant un sous-sol, un rez-de-chaussée et deux étages partiellement en retrait totalisant une superficie hors sol de 3.470 m². Figure également au programme la réalisation d’un logement unifamilial implanté à front de la rue des Orchidées et flanqué d’un portail permettant l’ouverture du site et 33 emplacements de parkings, avec des circulations intérieures.

Economies d’énergie

Enfin, la nouvelle implantation couvrira, avec l’aide de CSD Ingénieurs +, ses besoins en énergie et en chauffage. La totalité des toitures et des façades exposées au sud seront couvertes avec des panneaux photovoltaïques. Le surplus de la production sera stocké par des groupes de batteries à haute capacité. Un système de chauffage par géothermie sera également intégré dans le nouveau complexe.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect