Seuls 4% des employeurs belges veulent réduire leurs effectifs au prochain trimestre

ManpowerGroup vient de dévoiler son baromètre trimestriel d’intention de recrutement des entreprises. Les employeurs belges se montrent plus confiants qu’au trimestre précédent.

Dans la continuité de son premier sondage, Manpower vient de publier son baromètre trimestriel des intentions de recrutement pour le prochain trimestre. Il en ressort que seuls 4% des employeurs belges sondés (sur 474) envisagent de réduire leurs effectifs d’ici la fin du mois de juin 2021, alors que 13% prévoient de les renforcer et que 80% n’anticipent aucun changement.

Le rapport souligne aussi une Prévision Nette d’Emploi de 8%, soit une hausse de 2 points par rapport au trimestre précédent. Des perspectives d’emploi  positives ont en effet été observées dans les trois Régions (13% en Wallonie, 7% en Flandre et 2% à Bruxelles). Par rapport au premier sondage, cette Prévision Nette d’Emploi s’améliore en Wallonie et Flandre (de 4 et 2 points respectivement), tandis qu’elle reste stationnaire à Bruxelles.

2021, une année de transition

Les petites entreprises (10-49 travailleurs) se montrent plus frileuses que les moyennes (50-249 travailleurs) et grandes entreprises (250 travailleurs), même si la tendance semble s’être généralisée dans tous les domaines. 

+8%
Prévision Nette de l'emploi
C'est 2 points de plus que les résultats enregistrés au trimestre précédent.

Les chiffres montrent en effet qu’à l’exception de l’Horeca (-23%) les employeurs de tous les secteurs sondés anticipent des créations d’emploi au cours des trois prochains mois. Le secteur de la construction se montre le plus optimiste (+18%),  alors que  le recrutement devrait aussi s’intensifier dans les secteurs des services publics, de la santé, de l’éducation et des services collectifs (+ 17%).

ManpowerGroup soutient cependant qu’il s’agit d’une année de transition: "Seuls 28% des employeurs sondés s'attendent à ce que leurs recrutements atteignent d’ici la fin de 2021 un rythme équivalent à celui précédant la crise sanitaire", affirme Philippe Lacroix, Managing Director de ManpowerGroup Belux.

La vaccination, un vecteur clé?

Le télétravail semble aussi séduire les entreprises. Sur les 474 employeurs belges sondés, "57% envisagent d’instaurer un modèle de travail hybride, alors que 10% préfèrent continuer leurs activités en télétravail. Seuls 29% espèrent pouvoir ramener leur personnel sur leur lieu de travail.

Le rapport indique cependant que la campagne de vaccination pourrait augmenter les activités en présentiel, même s'il faut noter que l’employeur ne peut forcer un travailleur à se faire vacciner. Parmi les responsables interrogés, 42% n’envisagent pas d’établir des règles fixes, alors que 32% ont déclaré vouloir fortement encourager leurs travailleurs à se faire vacciner.

Le baromètre

Le sondage ManpowerGroup des Perspectives d’Emploi (ManpowerGroup Employment Outlook Survey - MEOS) pour le 2e trimestre 2021 a été mené du 6 au 26 janvier 2021 auprès d’un échantillon représentatif de plus de 42.000 employeurs publics et privés (dont 474 en Belgique) dans 43 pays et territoires.

Chaque employeur interrogé a répondu à la même question: "Comment anticipez-vous l’évolution de l’emploi total dans votre entreprise au cours du prochain trimestre, c'est-à-dire jusqu’à la fin juin 2021, par rapport au trimestre actuel?".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés