Publicité

Un travailleur sur cinq doit encore prendre au moins 10 jours de congé

Selon Securex, certains travailleurs ont sans doute eu moins besoin de vacances en raison du télétravail ou du chômage temporaire. ©Phanie

Selon Securex, seuls 14,9% des travailleurs à temps plein ont, à ce stade, pris leurs vingt jours de congés légaux. Le stock de congé restant à prendre pourrait entraîner des problèmes, tant pour l'employeur que pour le travailleur.

Un travailleur sur cinq doit encore prendre au moins 10 jours de congé d'ici la fin de l'année, ce qui pourrait poser des problèmes dans certaines entreprises, selon des chiffres enregistrés début octobre par la société de ressources humaines, Securex.

En moyenne, un travailleur à temps plein en Belgique dispose encore de 5,8 jours de vacances à prendre durant le quatrième trimestre, ce qui est 25% de plus qu'en 2019, année pré-covid.

En outre, à peine 14,9% des travailleurs ont déjà pris leurs 20 jours de congés légaux.

Risques multiples

Ce stock de jours de congés encore à prendre d'ici la fin de l'année risque d'entraîner des problèmes tant pour l'employeur que pour le travailleur.

"Les entreprises courent le risque de payer une amende administrative, voire pénale, si leurs travailleurs ne prennent pas leurs congés avant le 31 décembre."
Els Vanderhaegen
Experte juridique chez Securex.

"Il est très important que chacun planifie ses jours de congé à temps, car les jours de congés légaux ne peuvent être reportés à l'année suivante", avertit Els Vanderhaegen, experte juridique chez Securex.

"Les entreprises courent le risque de payer une amende administrative, voire pénale, si leurs travailleurs ne prennent pas leurs congés avant le 31 décembre. Le congé annuel est un droit que les travailleurs ne peuvent refuser, les jours extra-légaux pouvant encore être pris au premier trimestre de l'année prochaine", poursuit-elle.

Étaler ses congés

Les raisons qui poussent les travailleurs à reporter leurs congés sont multiples: les mesures anti-covid toujours en vigueur ont sans doute joué un rôle, de même que la météo maussade de l'été 2021.

De plus, certains travailleurs ont sans doute moins besoin de vacances en raison du télétravail ou du chômage temporaire, estime Securex.

L'entreprise spécialisée dans les ressources humaines souligne néanmoins l'importance d'étaler suffisamment les vacances au cours de l'année, notamment pour éviter les risques d'épuisement professionnel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés