Publicité

Une pépite indienne de plus au trésor des Boël

À la fin 2020, ils étaient 150.000 commerçants à utiliser la solution de gestion de paiements Pine Labs. ©IMAGEGLOBE

Énième pari gagnant pour Sofina qu'est Pine Labs, la solution de gestion de paiements pour commerçants. Sa valorisation a triplé en un an à trois milliards de dollars.

Le truc de Pine Labs, c'est de simplifier la vie des commerçants en leur offrant des terminaux acceptant tous les moyens de paiement électroniques. À la fin 2020, ils étaient 150.000 à avoir été convaincus. De quoi faire de l'entreprise le leader sur le marché indien, bien qu'elle ait aussi commencé à se développer à l'international.

La croissance est fulgurante. En un an, le chiffre d'affaires a augmenté de 43% pour atteindre les 78,5 millions d'euros environ.

3
Milliards $
La valorisation de Pine Labs a triplé en un an pour atteindre les 3 milliards de dollars.

Résultat, l'entreprise n'est pas restée inaperçue. Elle vient d'ailleurs même de finaliser cette semaine une levée de fonds de quelque 285 millions de dollars (233,4 millions d'euros). Une opération qui a porté sa valorisation au triple de ce qu'elle était encore il y a un an, pour atteindre aujourd'hui les trois milliards de dollars (2,5 milliards d'euros), apprend-on.

Du côté du holding de la famille Boël, à bord depuis 2015 déjà, on se frotte évidemment les mains. Courant 2020, Sofina vendait d'ailleurs une partie de sa participation pour  atteindre les 4,93% à fin décembre. Un an plus tôt, il s'agissait de 6,42%.

L'on retrouve aussi à bord de la pépite indienne, le géant des cartes de crédit Mastercard; le fonds souverain singapourien Temasek; l'allié de longue date de Sofina et poids lourd du capital-risque qu'est Sequoia; de même que le spécialiste des paiements en ligne PayPal.

Succès indiens

Du reste, Pine Labs vient s'ajouter à une liste déjà bien chargée de succès en Inde pour les Boël. L'on y retrouve notamment la plateforme indienne spécialisée dans les paiements par cartes de crédit Cred, devenue licorne en avril dernier - soit une start-up à la valorisation ayant dépassé le milliard de dollars.

Mais le plus beau succès reste sans aucun doute Byju's à ce jour. Et pour cause, cette plateforme indienne d'apprentissage a vu sa valorisation exploser pour dépasser désormais les 16 milliards de dollars. Ce qui est loin d'être une fin en soi puisque la solution est "encore loin d'être dans toutes les maisons", souriait récemment Harold Boël, CEO de Sofina. La part du holding belge (6,2%) - qui a été réduite - est aujourd'hui valorisée à 1 milliard de dollars, après un investissement en 2016 à une valorisation de la société à moins de 470 millions.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés