7.000 emplois menacés chez Marks & Spencer

Après son annonce de 950 pertes d'emplois fin juillet, M&S revoit sa facture sociale à la hausse. ©AFP

Marks & Spencer va supprimer au cours des trois prochaines années 9% de son personnel.

Fin juillet, Marks & Spencer annonçait la suppression de 950 emplois à cause de la pandémie. Dirigeants et employés administratifs étaient alors visés.

7.000
emplois
Au cours des trois prochaines années, ce sont quelque 7.000 des 80.000 emplois qui seront supprimés.

Aujourd'hui le groupe de magasins de mode revoit la facture sociale à la hausse. Au cours des trois prochaines années, ce sont quelque 7.000 des 80.000 emplois qui seront supprimés.

Certes, le groupe indique que les départs s'effectueront principalement sur base volontaire ou via des retraites anticipées.

"Nous annonçons aujourd'hui des propositions pour rendre encore plus souples nos opérations dans nos magasins et nos structures de direction."
Steve Rowe
CEO de Marks & Spencer

"En mai nous avions annoncé que nous apprendrions de la crise, que nous allions accélérer notre transformation et devenir une société plus agile dans un monde où les habitudes de consommation ont définitivement changé", a rappelé Steve Rowe, CEO. "Nous annonçons aujourd'hui des propositions pour rendre encore plus souples nos opérations dans nos magasins et nos structures de direction."

La pandémie et l'e-commerce en cause

La raison de cet écrémage social est la perte de fréquentation liée aux mesures prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

Au cours des 13 dernières semaines, les ventes dans l'habillement et la décoration d'intérieur ont chuté de 39%. Depuis la réouverture des magasins, les ventes se sont certes stabilisées, annonce la société dans un communiqué.

-39%
Au cours des 13 dernières semaines, les ventes dans l'habillement et la décoration d'intérieur ont chuté de 39%.


Les ventes de l'alimentaire ont, elles, progressé de 2,5%. Enfin, les mesures de distanciation sociale continuent de peser sur les perspectives d'avenir, a-t-il déclaré.

Marks & Spencer reconnaît aussi devoir s'habituer aux nouveaux modes de consommation. Un accent sera ainsi mis sur le développement de la vente en ligne.

Une marque moins internationale

La chaîne Marks & Spencer s'était retirée fin 2016 de la Belgique, soit un an et demi après avoir fait son retour. Depuis elle n'a de cesse de réduire sa présence à l'international.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés