Ahold Delhaize a ristourné plus de 20 milliards d'euros à ses actionnaires

©AFP

Depuis 2007 et compte tenu du nouveau programme de rachat d’actions propres annoncé ce mercredi, Ahold Delhaize aura redistribué 20 milliards d’euros à ses actionnaires. De son côté, Kepler Cheuvreux qui estime que le titre est correctement valorisé l’a sorti de sa liste d’achat.

Ahold Delhaize remet le couvert. L’an dernier le groupe de distribution présent notamment en Belgique, aux Pays-Bas et aux États-Unis avait lancé un programme de rachat d’actions propres portant sur un milliard d’euros. Fin novembre, 957 millions d’euros avaient déjà été dépensés à cet effet.

Aujourd’hui, le distributeur a dévoilé son intention de maintenir le cap en 2020 avec un nouveau programme portant également sur un milliard d’euros. L’objectif final est de réduire le capital du groupe en annulant tout ou partie des titres acquis.

"Conserver une approche équilibrée entre le financement de la croissance dans les canaux clés et retourner aux actionnaires les excès de liquidités fait partie du cadre financier d’Ahold Delhaize et soutient notre stratégie" a précisé le groupe dans un communiqué.

4% de la capitalisation

"Ce programme à hauteur d’un milliard signifie qu'environ 4% de l’actuelle capitalisation boursière du groupe sera rachetée" souligne, pour sa part, Fernand de Boer de Degroof Petercam ("acheter"; 26 euros contre 25 euros avant). Il a calculé que depuis 2007 et compte tenu du nouveau programme Ahold Delhaize aura redistribué plus de 20 milliards d'euros à ses actionnaires.

Au niveau boursier, l’impact des rachats ne se reflète guère dans l’évolution du cours de l’action. Depuis le début de l’année, elle affiche une progression de 5,4% alors que dans le même temps l’indice sectoriel européen a grimpé de 24%. Compensation : sans ce programme, le bilan aurait sans doute été plus chagrin encore.

Kepler Cheuvreux n'est plus à l'achat

Cette nouvelle annonce n’a pas empêché Kepler Cheuvreux de sortir la valeur de ses différentes listes d’achat (européenne, du Benelux et du secteur de la distribution alimentaire).

Ce programme à hauteur d’un milliard d'euros signifie qu'environ 4% de l’actuelle capitalisation boursière du groupe sera rachetée.
Fernand de Boer
Analyste chez Degroof Petercam

Depuis l’été, le titre s’est ressaisi et a atteint notre objectif de cours de 23,2 euros après les résultats du troisième trimestre signale le broker. "En l’absence d’une forte reprise chez Stop & Shop aux États-Unis et avec un rendement de 7% du cash flow libre nous estimons que l’action est correctement valorisée."

L’analyste Fabienne Caron souligne, par ailleurs que Nathalie Knight qui deviendra CFO du groupe en avril affiche, selon son ancien employeur, un "track record" solide en matière de génération de cash flow libre et d’amélioration du fonds de roulement ce qui est dans la droite ligne de ce qu’Ahold Delhiaze a accompli jusqu’à présent.

Cours en ligne avec le "target" moyen

Sur l’ensemble des analystes qui couvrent la valeur, dix sont encore à l’achat tandis que 14 conseillent de la conserver et sept de s’en séparer. L’objectif de cours moyen s’élève à 23,11 euros. Ce matin, l’action s’adjugeait 0,8% à 23,31 euros.

Le 12 février, le groupe publiera ses résultats du quatrième trimestre et ceux de son exercice 2019.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect