La plateforme bol.com en français à partir de juin

Frans Muller, le CEO d'Ahold Delhaize, confirme le lancement d'une plateforme francophone de bol.com. ©Bloomberg

Frans Muller, le CEO d'Ahold Delhaize, confirme le lancement d'une version française de la plateforme internet de shopping bol.com en juin. Numéro un aux Pays-Bas et en Flandre, le site s'attaque à la Belgique francophone.

Un cadre prestigieux – le Muziekgebouw d'Amsterdam – pour une assistance clairsemée. Crise du Covid-19 oblige, l'assemblée générale d'Ahold Delhaize a été majoritairement suivie à distance. Ce qui n'a pas empêché Frans Muller, le CEO du distributeur néerlando-belge, d'afficher sa détermination à poursuivre les projets déjà amorcés.

2 millions
de clients
Bol.com qui attire 10 millions de clients (dont 2 millions en Flandre) est le numéro un incontesté aux Pays-Bas et en Flandre.

Cela commence par le renforcement de l'offre multicanal, chez nous en particulier. Frans Muller l'a confirmé, la plateforme internet bol.com lancera dès juin un module francophone. Objectif: reproduire dans la partie sud du pays une formule couronnée de succès aux Pays-Bas et en Flandre, où bol.com (10 millions de clients, dont 2 millions en Flandre) est le numéro un incontesté. Et s'attaquer au tout puissant Amazon, bien implanté dans le sud du pays.

Visiblement, la crise du coronavirus, qui a contraint bol.com à fermer temporairement les points de retrait physiques dans les supermarchés, ne refroidit pas les responsables d'Ahold Delhaize.

Caverne d'Ali Baba

©Hollandse Hoogte / Merlin Daleman

L'offre de bol.com s'apparente à la caverne d'Ali Baba. Son catalogue de 21 millions d’articles recouvre une large gamme de produits – livres, jouets, électronique, bricolage... –, vendus par Ahold Delhaize et par 20.000 partenaires. La recherche de partenaires en Wallonie se poursuit.

Il y a clairement un espace à exploiter dans la partie francophone. Selon une étude GfK, réalisée l'an dernier pour le compte de BeCommerce, le Flamand a dépensé, sur les 9 premiers mois de 2019, près de 800 euros en ligne, contre 660 euros pour le Wallon ou le Bruxellois.

Leroy rempile

Les actionnaires d'Ahold Delhaize ont par ailleurs réélu – à... 99,65% des voix – Dominique Leroy pour un nouveau mandat de quatre ans au conseil d'administration.

"Ahold Delhaize a bien intégré dans sa réflexion" l'enquête menée en Belgique contre Dominique Leroy sur un possible délit d'initié.
Jan Hommen
Président d'Ahold Delhaize

Selon le président Jan Hommen, Ahold Delhaize "a bien intégré dans sa réflexion" l'enquête menée en Belgique contre Dominique Leroy sur un possible délit d'initié lors de son départ en tant que CEO de Proximus et son éviction de chez KPN. Après discussions avec la responsable belge, le groupe a estimé que cette enquête ne constituait pas un obstacle à sa réélection. Jan Hommen a salué la "contribution précieuse" de Dominique Leroy, à qui sa contribution chez Ahold Delhaize a rapporté 123.000 euros en 2019.

Dominique Leroy est donc la seule Belge encore présente dans les organes de gouvernance d'Ahold Delhaize. Jacques de Vaucleroy, dernier représentant de la famille Delhaize, fondatrice de l'enseigne au lion en 1867, a cédé son siège d'administrateur au Néerlandais Frank Van Zanten.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés