Valse de CEO's à quatre temps

En douze mois à peine, quatre personnes-clés du management ont du quitter l'entreprise. De gré ou de force. Retour sur cette valse des patrons.

Depuis l'annonce du départ de Pierre-Olivier Beckers de la tête de Delhaize, les défections se sont suivies dans le top management du groupe. Les syndicats craignaient que ces départs en cascade ne se traduisent par un plan social. Les craintes se sont confirmées. Retour sur la valse des patrons.

ACTE I

Mai 2013. Delhaize crée la surprise en annonçant le départ de son CEO Pierre-Olivier Beckers. "Il est temps pour Delhaize de changer de capitaine", explique alors le principal intéressé. Les paris sur le nom de son successeur s'ouvrent dans la foulée. Quelques noms sont cités en interne dont ceux de

  • Stéfan Descheemaeker, CEO de Delhaize Europe,
  • Pierre Bouchut, CFO du groupe,
  • Roland Smith, CEO de Delhaize America

ACTE II

Septembre 2013. Le distributeur a trouvé en Frans Muller (ex-Metro) son nouveau mentor. Triple surprise, le nouveau CEO de Delhaize

  1. n'est pas issu de l'actionnaire familial,
  2. n'est pas issu du sérail,
  3. n'est pas Belge.

Mais la surprise ne s'arrête pas là. Roland Smith - qui n'est donc pas choisi pour prendre le lead du groupe-  plie bagages. Delhaize précise qu'il ne sera pas remplacé. L'occasion "de simplifier ses structures", explique alors le groupe. La décision est mal prise par les marchés qui saluent le travail de Roland Smith chez Delhaize America en infligeant une sévère correction à l'action: -7,48% sur la séance.

ACTE III

Octobre 2013. C'est au tour de Stéfan Descheemaeker de faire ses adieux au groupe au lion.  A nouveau, Delhaize réorganise quelques fonctions:

- Kostas Macheras, membre actuel du Comité Exécutif du Groupe et CEO des activités du Sud-Est de l'Europe et Asie du Groupe Delhaize rapportera directement au CEO du Groupe.

- Dirk Van den Berghe, CEO de Delhaize Belgique, rapportera directement au CEO du Groupe.

Traduction: le job de CEO Europe passe aussi à la trappe.

Mais en même temps, le distributeur effectue une courbe rentrante concernant le poste de Mister America. Dans les commentaire postés à la fin du communiqué de presse, on lit dans la bouche de Frans Muller, futur CEO: "(...). Je me réjouis également de collaborer avec notre CFO du Groupe, Pierre Bouchut, afin de renforcer encore la focalisation et la perfomance dans son ensemble. Cela figurera parmi mes priorités principales outre la collaboration directe avec l'équipe de Delhaize America tout en évaluant et recherchant le meilleur candidat pour la fonction de CEO de Delhaize America".

Delhaize a donc bien changé son fusil d'épaule. "Nous avions dit lors de l'annonce du départ de Roland Smith que nous n'allions pas rechercher à court terme de CEO pour Delhaize America", nuance aujourd'hui le porte-parole. Une explication qui tient difficilement la route face au "nous profitons de ce changement pour revoir nos structures. Les entités rapporteront directement au CEO" qui commentait le départ il y a quelques mois...  

ACTE IV

Mai 2014. Dirk van den Berghe démissionne à son tour de ses fonctions de Delhaize Belgique et Delhaize Luxembourg. Il sera remplacé une semaine plus tard par Denis Knoops, la tête pensante de Red Market. Quelques jours plus tard, le vaste plan de restructuration est annoncé.

 


Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés