Zalando fait payer les livraisons à ses clients italiens

©REUTERS

Le numéro un européen de la vente en ligne de mode, Zalando, abandonne petit à petit son modèle gratuit. Désormais les clients italiens devront s'acquitter de frais de livraison pour tout achat de moins de 24,90 euros.

La surprise est de taille en Italie. Désormais, le géant allemand de la vente en ligne Zalando ne livrera plus gratuitement ses clients de la péninsule. La livraison de tout achat de moins de 24,90 euros leur sera désormais facturée 3,50 euros. Certes le "retour" restera, lui, gratuit. Par ailleurs, en cas de retour de plus d'un article par commande, Zalando affirme qu'elle ne facturera pas les coûts de livraison.

Cette nouvelle philosophie est donc contraire à celle jusqu'ici suivie par la société. Avec sa stratégie "Tout gratuit", Zalando s'est imposé dans le commerce en ligne et a détourné les clients des magasins physiques; votre salon devenant en quelque sorte votre cabine d'essayage sans obligation de devoir garder le vêtement ainsi essayé.

Pour l'heure, Zalando insiste sur le fait que ces coûts de livraison ne sont facturés qu'en Italie. "C'est un pays spécifique," explique la porte-parole Monica Franz. "L'e-commerce n'y est pas encore mature comme au Royaume-Uni ou en Allemagne. Les Italiens commandent moins d'articles que les autres Européens. Via cette mesure, les commandes vont être plus importantes." Tout bénef pour les finances de Zalando, donc.

Et la Belgique? Les clients du Royaume sont-ils tout à fait immunisés face à l'application de tels frais? "Nous ne pouvons rien garantir, mais pour l'heure seule l'Italie est visée."

Gino Van Ossel, expert "commerce" de la Vlerick School ne croit pas à une mesure limitée à l'Italie. "Les Italiens n'accepteront pas être les seuls Européens à devoir payer de tels frais. Je vois cela davantage comme une expérience qui peut être étendue à d'autres pays. Zalando teste surtout pour voir si ses bénéfices vont grimper grâce à cela."

Des bénéfices supplémentaires seraient bienvenus. L'enseigne a en effet enregistré l'été dernier une perte opérationnelle de près de 57 millions d'euros. La cause? Les commandes plus petites des clients.

Zalando espère que cette mesure sera une réponse", poursuit Gino Van Ossel. "Les plans de Zalando peuvent réussir. Le chiffre d'affaires ne devrait pas en pâtir et les bénéfices n'en seront que supérieurs. Zalando veut juste décourager les clients de passer des commandes sur lesquelles l'entreprise ne gagnera rien."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect