Publicité

Ahold Delhaize s'intéresse à Hema

Jumbo a déjà repris 16 sites Hema et vend certains produits de la chaîne. ©Kristof Vadino

Les candidats à la reprise de la chaîne de magasins Hema doivent se faire connaître ce lundi. Le nom d'un nouveau repreneur potentiel émerge. Il s'agit d'Ahold Delhaize.

Après les fonds Flacks Group, Parcom et Mirage Retail Group (Blokker et Intertoys), c’est au tour du groupe Ahold Delhaize de s'intéresser à la chaîne néerlandaise Hema qui, en grosses difficultés, appartient à ses créanciers depuis le mois dernier. Selon le quotidien néerlandais Het Finacieele Dagblad, le distributeur néerlando-belge aurait mandaté la banque Lazard pour le conseiller.

Intérêt défensif

Selon le quotidien, qui se fonde sur des sources anonymes, l'intérêt d'Ahold Delhaize pour Hema est plutôt défensif. La maison mère d'Albert Heijn et de Delhaize veut éviter que Jumbo, son grand concurrent aux Pays-Bas, se rapproche davantage d'Hema. Le groupe s'est refusé à tout commentaire. Comme le rappelle Gino Van Ossel, expert en distribution à la Vlerick Management School, Jumbo et Hema collaborent déjà, notamment via des formule de restauration LaPlace et la vente réciproque de produits.

L'intérêt d'Ahold Delhaize pour Hema n'est pas neuf. Il avait déjà analysé le dossier lorsque la société d'investissements Lion Capital s'était retirée du capital. L'accord aurait échoué, dit-on, pour quelques dizaines de millions. À la place, Ahold avait jeté son dévolu sur le site de Bol.com pour quelque 350 millions d'euros avant d’en faire son bras armé dans l’e-commerce.

Synergies commerciales

Cependant, la stratégie d'Ahold Delhaize n’a pas pour unique but de barrer la route à Jumbo. Elle doit  aussi permettre de dégager des synergies commerciales, selon Gino Van Ossel: "Les chaîne alimentaires cherchent de la croissance, notamment via le non alimentaire, ce qu’offre un distributeur comme Hema." Ainsi, aux Pays-Bas, la formule Ah to-go d'Albert Heijn, présente dans des gares, des hôpitaux, etc., pourrait être adaptée aux magasins d'Hema. Le concept: une centaine de produits disponibles permettant de constituer votre lunch paquet du jour. Pour Gino Van Ossel, beaucoup de synergies sont possibles dans ce contexte. "Les plus grands magasins Hema ont une gamme de produits alimentaires, comme du vin, des snacks, etc. On peut très bien imaginer Delhaize y proposer une sélection de ses propres vins", détaille-t-il. "À l’inverse, l’offre de produits très large d’Hema lors de périodes comme la rentrée des classes ou Saint-Nicolas, pourrait se retrouver chez Delhaize. "

Un rapprochement Ahold Delhaize-Hema doit permettre de dégager des synergies commerciales.
Gino Van Ossel
Expert en distribution à la Vlerick Management School

Le patron d'Hema, Tjeerd Jegen, n’a jamais caché que Jumbo serait le repreneur rêvé. Mais jusqu'à présent, Jumbo s'est toujours refusé à confirmer le moindre intérêt. Il y a deux semaines, son CFO avait ainsi indiqué au Telegraaf : "Nous sommes très intéressés par l'avenir de Hema, mais certainement pas en tant que propriétaires." Cela n’empêche pas Het Financieele Dagblad d’encore évoquer ce scénario. Si Jumbo mettait la main sur Hema, il confirmerait ses ambitions de croissance. Hema, c'est 771 magasins et 19.000 employés dans une douzaine de pays, dont la Belgique où il compte une centaine de points de vente. Jumbo compte, lui, 700 magasins aux Pays-Bas et en Belgique où il s’est implanté l’an dernier, exploitant quatre grandes surfaces.

771
magasins
Hema, c'est 771 magasins répartis dans une douzaine de pays, dont la Belgique.

Cependant, Jumbo n’a a priori pas les moyens de s’aligner sur Ahold Delhaize si celui-ci devait faire une offre, estime Gino Van Ossel : "Ahold Delhaize qui rachète beaucoup de ses propres actions à la capacité de racheter à peu près n’importe qui." S’il devait arriver à ses fins,  cela offrirait aussi des opportunités de développement à Hema aux États-Unis où Ahold Delhaize réalise plus de deux-tiers de ses ventes.

Quoi qu'il en soit, les candidats à la reprise d'Hema ont jusqu'à lundi pour se faire connaître.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés