Après les supermarchés sans caisses, les listes de courses par la voix

©BELGA

Le groupe Colruyt s’apprête à tester un système de commande de courses par la voix. Un échantillon de 200 clients sera chargé de tester l’efficacité du système durant quatre semaines. Colruyt appuie son système de shopping vocal sur le logiciel Google Assistant, disponible en français et en néerlandais. Un tel système a déjà été lancé par Carrefour en France et par Albert Heijn aux Pays-Bas.

La course aux nouvelles technologies à laquelle se livrent les grandes enseignes ne connaît pas de limites. Automatisation de la logistique, magasins sans caisses, commerce en ligne: tout fait farine au moulin des distributeurs, qui cherchent par tous les moyens à fidéliser une clientèle versatile.

Le numéro un belge du secteur, Colruyt, a opté pour une offensive en amont. Le groupe basé à Hal lance en effet ce vendredi un test visant à déterminer le degré d’intérêt des clients pour la préparation de courses par commande vocale.

"Technologiquement, le produit est bon. Ce que nous ne savons pas, c’est ce que les clients vont en faire."
Guy Elewaut
directeur du marketing de Colruyt

Pour ce faire, le distributeur sélectionnera environ 200 clients qui se seront inscrits préalablement sur internet. "Les candidats devront répondre à quelques questions: utilisation de l’appli MyColruyt, de Google Assistant, afin que nous puissions diversifier les profils et assurer ainsi la représentation la plus large possible du marché", précise Laurent Vanduynhoven, consultant en marketing omnicanal chez Colruyt.

Google préféré à Amazon

Le test en lui-même durera environ quatre semaines. Le fonctionnement est relativement simple. Le client dicte ses commandes à son smartphone, dans lequel a été inséré Google Assistant, le logiciel de reconnaissance vocale du géant américain, ou à l’assistant vocal Google Home, s’il en dispose. Si Google a été choisi au détriment, par exemple, du logiciel Alexa d’Amazon, c’est parce qu’il reconnaît le néerlandais.

"Le client peut ensuite effectuer ses courses en consultant sa liste dans un de nos magasins ou passer sa commande sur notre site Collect & Go", précise Guy Elewaut, directeur du marketing de Colruyt.

Version belge en attente

Auchan | Un magasin sans personnel

Le distributeur français Auchan dispose en Chine d’un parc de plus de 750 magasins conteneurs sans personnel sous l’enseigne Auchan Minute.Ouverts 24 heures sur 24, ils permettent aux clients pressés d’entrer à l’aide de leur smartphone et de régler leurs achats de la même manière. Selon Gondola, Auchan ouvrira en mars le premier magasin français de ce type à Villeneuve d’Ascq, près de la frontière belge. Dans un premier temps, il sera réservé aux employés de l’enseigne. C’est à la même période que devrait s’ouvrir le premier point de vente automatisé de Carrefour au Marché aux Herbes, au cœur de Bruxelles.Il proposera quelque 400 références sur une surface de 60m2.

La date du lancement effectif du système de commande vocale n’est pas encore déterminée, Google Assistant n’existant pas encore en version belge – la phase-pilote sera réalisée avec les versions française et néerlandaise.

Colruyt est la première enseigne belge à s’ouvrir à la technologie vocale. En France, Carrefour a conclu un accord analogue avec Google, et aux Pays-Bas, Albert Heijn, filiale d’Ahold Delhaize, et Jumbo s’y sont déjà lancés aussi.

Les supermarchés belges d’Albert Heijn n’ont pas (encore) accès à cette technologie. Mais à l’évidence, Colruyt sent le souffle de l’enseigne batave sur sa nuque. Il a donc décidé de prendre les devants.

Reste à voir comment le client va réagir. "Sur le plan technologique, le produit est bon. Ce que nous ne savons pas, c’est ce que les clients vont en faire", reconnaît Guy Elewaut.

Les dirigeants du groupe devraient en savoir plus d’ici quatre semaines. "Nous en sommes actuellement à une première version, dont nous examinerons l’efficience. Comme pour notre appli MyColruyt, elle sera systématiquement améliorée, en fonction des besoins exprimés par nos clients", précise Laurent Vanduynhoven.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect