Carrefour abandonne son magasin sans caissier à Bruxelles

©REUTERS

Le géant français de la grande distribution fait marche arrière sur son projet de "magasin robotisé" au coeur de la capitale. Des problèmes techniques et logistiques sont apparus, explique Carrefour.

Carrefour abandonne ses plans qui visaient à ouvrir un magasin automatisé à la Grand-Place, dans le centre de Bruxelles.

A la fin de l'année dernière, la chaîne avait annoncé l'ouverture d'un magasin test où les clients pourraient venir chercher leurs commandes vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept, et acheter en même temps d'autres produits sur place. "Ils paient et tout de suite après une machine emballe toutes leurs courses", avait-elle expliqué en décembre.

Emplacements à potentiel

Pour développer ce nouveau concept, Carrefour misait sur des emplacements offrant beaucoup de potentiel, mais peu de place, comme les centres des villes ou les gares. 

Mais pour des raisons techniques et logistiques, Carrefour abandonne son premier "magasin robotisé". Le format semble ne pas répondre aux besoins des clients ni aux exigences de qualité du groupe, est-il ressorti du test.

Cela signifie-t-il que Carrefour renconce définitivement au concept pour le marché belge? "L'expérience s'arrête pour le concept à cet emplacement", répond un porte-parole de Carrefour Belgique. "Pour le reste, je ne peux rien confirmer. Une réflexion est en cours", dit Marco Demerling. Avant d'ajouter: "Carrefour développe tout le temps des concepts innovants. Nous avons récemment lancé un Carrefour Café, le système de livraison Shipto et Carrefour Bio."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect