Carrefour se déleste en Asie

Malaisie, Thaïlande, Singapour,... Le distributeur français se dégage progressivement d'Asie.

Carrefour a lancé la vente de ses activités en Malaisie, à Singapour et en Thaïlande, a-t-on appris lundi auprès de plusieurs sources ayant une connaissance directe du dossier. Cette opération pourrait rapporter environ 800 millions d'euros au distributeur français. Carrefour travaille avec les banques d'investissement Goldman Sachs et UBS sur cette transaction, qui devrait notamment susciter l'intérêt des sociétés de capital investissement, ont précisé les mêmes sources.

Les actifs vendus par Carrefour pourraient également intéresser d'autres distributeurs internationaux se développant en Asie, ont dit les sources.

Carrefour, Goldman Sachs et UBS n'ont pas souhaité faire de commentaires.

La mise aux enchères des actifs de Carrefour en Asie n'en est toutefois qu'à ses débuts, ont déclaré les sources, et comme toute opération de ce type, le processus peut changer à tout moment.

En avril, l'indonésien Para Group, présent dans la banque, les médias et la distribution, avait dit prévoir de lever plus de 350 millions de dollars (283 millions d'euros) grâce à une émission obligataire pour financer le rachat d'une participation de 40% dans la filiale indonésienne de Carrefour.

Trans Corp, holding contrôlant les activités de médias, divertissements, loisirs et mode de Para Group, souhaite porter de 40% à 100% sa participation dans PT Carrefour Indonésie.

Ces dernières années, le numéro deux mondial de la distribution s'est retiré du Japon et de la Corée du Sud afin de se concentrer sur des marchés plus importants et à la croissance plus rapide comme l'Inde.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés