Clap de fin pour Camaïeu Belgique

Camaïeu avait pris pied en Belgique en 2008 en créant la société Mode Dévelopement Belgique et en reprenant une partie du réseau d'Etam. ©BELGAIMAGE

La Financière Immobilière Bordelaise (FIB) ne compte pas reprendre l'exploitation de Camaïeu en Belgique. Les 25 points de vente sont à vendre.

Une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule. Mais cette fois, c'est bel et bien la fin de Camaïeu en Belgique. La semaine dernière, le tribunal de commerce de Lille avait désigné la Financière Immobilière Bordelaise comme repreneur de 511 des 634 magasins en France.

Le jugement ne contenait pas une ligne à propos de la Belgique où la marque exploite 25 magasins et emploie environ 130 personnes. Depuis plusieurs semaines, ces travailleurs étaient dans l'expectative par rapport à leur futur. Hélas, les nouvelles ne sont pas bonnes, comme nous l'a confirmé Nicholas Ouchinsky, le mandataire de justice désigné pour vendre Camaïeu Belgique.

"Ce réseau est tout ce qui reste à valoriser, mais il est intéressant. Mon objectif aujourd'hui est de trouver une enseigne d'envergure capable de reprendre ce réseau tout en préservant un maximum d'empois."
Nicholas Ouchinsky
Mandataire de justice

Pas de reprise en Belgique

Le mandataire de justice a appris que le repreneur désigné en France n'avait pas l'intention de reprendre l'activité en Belgique lors d'une réunion qui s'est tenue mercredi avec Mode Développement Belgique (la structure qui gère Camaïeu Belgique). Le personnel des 25 magasins devrait être informé de cette situation lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire qui se tiendra le 10 septembre prochain.

Le prochain enjeu portera sur la marque Camaïeu. À cet égard, des négociations sont en cours sous la houlette du tribunal de commerce de Lille, nous a encore expliqué Nicholas Ouchinsky. "Ce que je dois vendre, ce sont les baux commerciaux", nous a-t-il déclaré.

25
boutiques
Le réseau de Camaïeu Belgique est composé de 25 boutiques: 16 en Wallonie et 9 à Bruxelles.

Camaïeu avait pris pied en Belgique en 2008 en créant la société Mode Dévelopement Belgique et en reprenant une partie du réseau d'Etam. "Ce réseau est tout ce qui reste à valoriser, mais il est intéressant. Mon objectif aujourd'hui est de trouver une enseigne d'envergure capable de reprendre ce réseau tout en préservant un maximum d'emplois", nous a encore expliqué le mandataire de justice.

Magasins en Belgique

On l'a dit, le réseau de Camaïeu Belgique est composé de 25 boutiques (16 en Wallonie et 9 à Bruxelles). La plupart d'entre elles sont situées dans des centres commerciaux ou le long des principales artères commerçantes de Bruxelles et de Wallonie. On trouve des points de vente dans la Rue Neuve, au centre commercial Dockx, au Basilix, au Westland Shopping, à City 2, à l'Esplanade (Louvain-la-Neuve) ou dans les galeries commerçantes de 5 grands magasins Cora, pour ne citer que ceux-là.

Dans les jours à venir, le mandataire de justice - qui dispose d'un délai de deux mois et demi pour remplir sa mission - va rédiger un cahier de charges. Il espère recevoir des offres avant la fin du mois de septembre.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés