Colruyt teste la "cuisine de commodité"

©Photo News

Colruyt lance à titre d'essai un nouveau concept permettant de commander des plats préparés. Rose Mary est actuellement limité à quelques communes bruxelloises.

La crise du Covid-19 a rendu plus floues les frontières entre l'horeca et le commerce de détail. Le groupe Colruyt a décidé de s'immiscer dans les interstices en lançant, à titre de test, une nouvelle formule proposant aux clients de se faire livrer des plats préparés.

Rose Mary – c'est son nom – se veut une "cuisine de commodité" qui vise à répondre à la demande des consommateurs pour des "repas rapides, frais et sains", éloignés du concept de restauration rapide, précise-t-on chez Colruyt.

Concrètement, une équipe de quelques personnes, dirigée par des chefs cuisiniers, préparent des repas "frais, de qualité, savoureux et un peu plus spéciaux", scindés en trois catégories: "classiques revisités", "savoureux et sains" et "cuisine du monde".

Plus rapide, plus pratique, plus frais

"Les repas de Rose Mary sont une alternative plus rapide et plus pratique que le self-catering, car ils ont déjà été préparés et doivent simplement être réchauffés", précise une porte-parole de Colruyt.

"Les repas de Rose Mary sont une alternative plus rapide et plus pratique que le self-catering."
Hanne Poppe
Porte-parole de Colruyt

Le distributeur de Hal mise aussi sur la fraîcheur. Les clients commandent avant midi et se font livrer leur repas à domicile le soir par un coursier à vélo.

Le concept, qui n'en est qu'à ses débuts, ne sera dans un premier temps disponible que dans quelques communes bruxelloises (Uccle, Forest, Saint-Gilles, Watermael-Boitsfort, Ixelles, Etterbeek, Auderghem, Woluwe-Saint-Pierre et Woluwe-Saint-Lambert). Les responsables du distributeur espèrent avoir d'ici fin septembre une idée plus précise des possibilités d'extension de ce "projet pilote".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés