Colruyt veut renforcer sa présence en France

©Colruyt

Colruyt a décidé de donner un coup d’accélérateur à l’extension de son parc de magasins en France. Sept ont été ouverts l’an dernier et six autres sont prévus cette année.

Les dirigeants de Colruyt avaient-ils anticipé les inquiétudes de Morgan Stanley sur le manque d’échelle en France avec seulement 85 magasins? Toujours est-il que l’enseigne de Hal a décidé de donner un coup d’accélérateur à l’extension de son parc de magasins outre-Quiévrain. "Depuis un an, nous nous sommes fixés pour objectif d’ouvrir entre 5 et 7 nouveaux magasins par an, contre 3 ou 4 auparavant", précise Marc Hofman, le directeur opérationnel de Colruyt.  Sept magasins ont été ouverts en France l’an dernier, et six autres sont prévus cette année.

"Nous construisons un nouveau centre de distribution qui nous permettra de doubler notre capacité."
Marc Hofman

Pour alimenter ces nouveaux supermarchés, Colruyt doit agrandir ses entrepôts locaux "Nous construisons un nouveau centre de distribution qui nous permettra de doubler notre capacité", précise Marc Hofman.  Qui reste par contre muet sur les investissements consentis pour la cause. Pour le distributeur, l’expansion sur le marché français doit permettre d’atténuer sa dépendance envers un marché domestique saturé. Actuellement, Colruyt réalise 8,2 % de son chiffre d’affaires en France, le reste provenant des supermarchés belges et luxembourgeois.

Colruyt espère ainsi atteindre plus vite la taille critique qui lui permettra de titiller les géants locaux du type Carrefour, Leclerc ou Intermarché. Son manque de taille l’empêche actuellement d’appliquer en France la garantie des prix les plus bas qui a fait son succès sur son marché domestique. "Nous n’offrons pas toujours les prix les plus bas en France, mais souvent.En tout cas, nous nous assurons toujours d’être suffisamment attractifs en termes de prix par rapport à la concurrence", dit encore le CFO de Colruyt.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect