Coronavirus et e-commerce portent les ventes d’Ahold Delhaize

Confiant, Frans Muller, CEO d'Ahold Delhaize, annonce un programme de rachat d'actions pour un milliard d'euros d'ici 2021 ©BELGAIMAGE

A l’issue du 3ème trimestre, le chiffre d’affaires et la marge opérationnelle du distributeur sont supérieurs aux attentes des analystes. Le groupe revoit à la hausse ses perspectives de bénéfice par action

La crise sanitaire continue de porter à la hausse le chiffre d’affaires d’Ahold Delhaize. Après un deuxième trimestre record porté par le confinement, le groupe de grande distribution belgo-néerlandais a encore vu ses ventes progresser au troisième trimestre.

17,826
milliards d'euros
Au troisième trimestre 2020, le chiffre d'affaires d'Ahold Delhaize a encore progressé de 6,8% par rapport à la période correspondante en 2019.

Le chiffre d’affaires s’élève à 17,826 milliards d’euros, en hausse de 6,8% par rapport à la période correspondante en 2019. C’est plus qu’attendu par le consensus des analystes qui tablaient sur 17,541 milliards d’euros. Cette croissance est notamment portée par les ventes en ligne qui ont bondi de 62,6% à 1,780 milliard d’euros.

Malgré des coûts liés au Covid-19, évalués à 140 millions d’euros (y compris les mesures de sécurité et l'amélioration de la rémunération du personnel), le résultat opérationnel sous-jacent s'établit à 813 millions d’euros, en hausse de 15,9% et bien plus élevé que les 767 millions prévus par le consensus. La marge opérationnelle sous-jacente s’établit à 4,6%, en hausse de 0,2%, contre 4,4% attendu par les analystes.

"Notre solide performance depuis le début de l'année nous permet de relever à nouveau nos perspectives sous-jacentes de bénéfice par action en 2020."
Frans Muller
CEO du groupe Ahold Delhaize

Rachat d'actions

De quoi réjouir donc le CEO,  Frans Muller : « Bien que le niveau d'incertitude sur le marché demeure élevé, notre solide performance depuis le début de l'année nous permet de relever à nouveau nos perspectives sous-jacentes de bénéfice par action en 2020 », indique-t-il. Ahold Delhaize prévoit en effet une croissance de 20% de ce bénéfice par action alors qu'en juillet, il tablait sur une hausse légèrement inférieure à 20%. Il confirme aussi s'attendre à un flux de trésorerie disponible d'au moins 1,7 milliard d'euros.

1,9
milliard d'euros
Frans Muller a assuré que le groupe était en bonne voie pour atteindre l'objectif d'économies de coûts cumulées de 1,9 milliard d'euros d'ici 2021.

Frans Muller a annoncé une nouvelle autorisation de rachat d'actions de 1 milliard d'euros pour 2021, « ce qui témoigne de la force de notre modèle économique ». Ahold Delhaize compte en effet continuer à investir dans son modèle de détaillant omnicanal local.

En 2020 et 2021 il a prévu d'augmenter ses capacités de vente en ligne de près de 100% aux États-Unis et de près de 50% en Europe. Cela comprendra, entre autres, une augmentation de plus de 50% de la capacité de bol.com, dont la version francophone vient d'être lancée en Belgique. Selon le groupe, Bol.com est déjà parvenue à attirer "des milliers" de vendeurs tiers belges sur sa place de marché. Une extension à près de 1.400 emplacements Click & Collect est également prévue aux États-Unis d'ici 2021, soit un doublement de la capacité depuis le début de 2020.

Parallèlement, le CEO a assuré que le groupe était en bonne voie pour atteindre l'objectif d'économies de coûts cumulées de 1,9 milliard d'euros d'ici 2021.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés