Delhaize relève son dividende

Frans Muller, Président et CEO de Delhaize Group ©Dieter Telemans

Le groupe au lion a publié ses résultats annuels 2015 dont une grande partie était déjà connue depuis fin janvier. La vraie surprise vient du dividende : il est en une augmentation de 12,5% par rapport à 2014.

Delhaize a confirmé les chiffres avancés en janvier dernier. Le bénéfice d'exploitation sous-jacent a augmenté de 18,2% à €872 millions (+4,0% à taux de change identiques) en 2015, et de 14% en incluant la 53ème semaine aux Etats-Unis. Les revenus ont, eux, augmenté de 15,6% à €24,4 milliards. 

L'enseigne au lion, dont une majeure partie des revenus sont libellés en dollars, a bénéficié du renchérissement du billet vert par rapport à l'euro. A taux de changes identiques, les revenus de Delhaize ont progressé d'1,9% en 2015 par rapport à l'année précédente.

Dans le détail, tous les marchés ont contribué aux fortes ventes 2015 : 

  • La croissance des revenus de 2,2% aux Etats-Unis en devise locale (en excluant la 53ème semaine en 2014), soutenue par une croissance du chiffre d'affaires comparable de 2,2%.
  • La croissance des revenus de 1,3% en Belgique suite à une croissance du chiffre d'affaires comparable de 0,9% et à l'expansion du réseau de vente; et
  • La croissance des revenus de 10,2% à taux de change identiques dans le Sud-Est de l'Europe soutenue par une croissance à deux chiffres des revenus en Roumanie et une croissance solide en Grèce et en Serbie. La croissance du chiffre d'affaires comparable a été de 3,5%.

Le bénéfice net (part du groupe) est l'avenant, avec une hausse de 312,5% à 366 millions d'euros, ce qui donne un bénéfice de base par action de 3,57 euros (+307,7%).

"Nos résultats pour l'exercice confirment notre solide performance en 2015. Nous avons stabilisé ou accru notre part de marché dans tous nos secteurs tout en investissant €774 millions afin de différencier nos enseignes, d'améliorer notre infrastructure et d'étendre notre réseau de vente", a commenté Frans Muller, CEO du groupe.

Par ailleurs, conformément à la politique de dividende du groupe qui prévoit de distribuer approximativement 35% du bénéfice net sous-jacent des activités poursuivies, part du Groupe, le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée Générale Ordinaire du 26 mai 2016 le paiement d'un dividende brut de €1,80 par action, soit une augmentation de 12,5% sur un an.

En 2016, le groupe prévoit de poursuivre ses investissements, notamment en Belgique où 15 points de vente seront rénovés au court de l'année. "Au total, nous prévoyons d’investir €825 millions (à taux de change identiques). Ces efforts permettront au Groupe Delhaize d'accroître ses revenus ainsi que sa part de marché et de continuer à générer un niveau solide de cash-flow libre", a expliqué Frans Muller.

Surtout,  le distributeur belge consacrera en priorité ses efforts en 2016 dans la finalisation de la fusion avec son concurrent néerlandais Royal Ahold. "Nous sommes confiants quant aux perspectives offertes par la fusion en raison de la complémentarité de nos réseaux de vente, de la possibilité d'accélérer l'innovation pour nos clients et du potentiel de synergies de 500 millions d'euros en rythme de croisière. Les assemblés générales extraordinaires des deux sociétés prévues le 14 mars constituent la prochaine étape dans le processus de fusion",a encore indiqué  Frans Muller.

Le géant néerlandais de la distribution Ahold a publié jeudi un bénéfice net pour 2015 en hausse de 43%, grâce notamment à une faible base de comparaison.

Le bénéfice net s'est établi à 851 millions d'euros, a indiqué Ahold dans un communiqué, soit 257 millions de plus que l'année précédente: "le changement est surtout dû à des provisions en 2014 pour des procédures légales".

Le géant de la distribution a par ailleurs confirmé son chiffre d'affaires, déjà publié à la mi-janvier: les ventes du groupe se sont établies à 38,2 milliards d'euros, soit une hausse de 16,6% sur un an.

Ahold avait alors indiqué que son chiffre d'affaires avait été dopé par des taux de change favorables par rapport au dollar: à taux de change constant, le chiffre d'affaires n'a en effet augmenté que de 4,3%.

Le chiffre d'affaire a néanmoins bénéficié "de ventes en magasin excellentes, surtout pendant la période des fêtes, et d'une forte hausse des ventes en ligne", a ajouté le groupe de Zaandam dans un communiqué.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés