e5 mode se retire de Wallonie

Le holding e5 mode a été racheté par Feniks Holding en décembre dernier. ©BELGA

La chaîne de magasins de vêtements e5 mode annonce la fermeture de ses 12 magasins en Wallonie, qualifiés de trop peu rentables. Les fermetures débuteront en avril 2020 en fonction des contrats de bail des magasins, lit-on dans un communiqué.

"Je viens juste d’acquérir e5 mode. La stratégie que j’envisage pour l’entreprise se concentre plus sur la vente en ligne, ainsi que sur d’autres investissements comme, par exemple, dans les nouvelles technologies du retail. Ceci sera réalisé en parallèle avec d’autres investissements dans les magasins actuels, comme la rénovation que nous effectuons en ce moment dans nos magasins e5 mode à Bree et Maldegem. Les conditions sont naturellement que ces magasins soient rentables et ne nécessitent pas continuellement de financement. Il s’agit d’une stratégie de business saine." C'est en ces mots que Frédéric Helderweirt, le CEO de la chaîne d'habillement, annonce sa décision de fermer les 12 magasins wallons de e5 mode.

Les départs éventuels seront étalés dans le temps et couplés à la résiliation attendue des contrats de bail concernés.
Frédéric Helderweirt
CEO d'e5 mode

Il commencera l'opération en avril et elle se poursuivra jusqu'en 2021 au rythme des contrats de bail des magasins. Notons que l'enseigne n'est pas présente à Bruxelles.

41 emplois concernés

Cette annonce est un coup dur pour les 41 personnes travaillant dans ces magasins. "E5 mode commence les concertations avec les partenaires sociaux et les collaborateurs, individuellement, pour tenir compte de chaque situation d’emploi spécifique. Les départs éventuels seront étalés dans le temps et couplés à la résiliation attendue des contrats de bail concernés."

Dans le chef des syndicats, on dénonce les agissements de la direction. Ils parlent d'un "manque de respect". D'autant plus que Frédéric Helderweirt n'était pas présent ce vendredi matin à l'annonce des fermetures. Selon le SETCa, les organisations n'ont même pas encore eu l'occasion de le rencontrer depuis sa prise de fonction.

Sur le fond, ils s'étonnent aussi. "Il s'agit à la base d'un dossier de l'ancienne direction, qui avait déjà résilié les contrats de location des magasins d'Ath et Verviers pour faire pression sur les prix", détaille le syndicat socialiste.

Quelles sont les raisons des fermetures?

Frédéric Helderweirt cite principalement deux raisons à ces fermetures.

> Une offre ne convenant pas suffisamment au public wallon qui ne la considère pas comme prêt-à-porter au quotidien.
> Cette perception totalement différente entre la Wallonie et la Flandre complique la donne en matière de marketing. "On ne parvient pas à un niveau suffisant d’économies d’échelle pour soutenir toute l’infrastructure et le marketing dont une chaîne de vêtements a besoin."

Le site de vente en ligne restera, lui, accessible dans les deux langues nationales.  

Où sont situés ces magasins?

Les 12 magasins qui fermeront leurs portes sont situés à:

• Anderlues; 
• Arlon;
• Ath;
• Boncelles; 
• Braine-l’Alleud; 
• Champion;
• Gerpinnes; 
• Huy;
• Jemeppe-sur-Sambre; 
• Tournai;
• Verviers;  
• Wavre.

Les contrats de location de 6 de ces magasins arrivent à échéance entre la fin du mois de mars et la fin de cet été. Les magasins de Boncelles et Verviers devraient être les premiers à fermer, suivis par ceux d’Ath, de Braine-l’Alleud, de Tournai et de Jemeppe-sur-Sambre.

Les contrats de location des autres magasins courent plus longtemps. 

Des mesures pour redresser la barre

Début janvier, l'enseigne faisait déjà l'objet de rumeurs d'une reprise par la société cotée FNG, propriétaire notamment de Brantano, CKS et Miss Etam. Le groupe avait au final annoncé un accord commercial avec le holding d'e5 mode, qui obtenait ainsi l'accès à la plateforme d'achat du groupe FNG et aux conditions d'achat favorables associées.

Après 40 années passées dans le giron de la famille Talpe-Kaesteker, le holding e5 mode avait été racheté par Feniks Holding, dirigé par Frédéric Helderweirt (un ancien collaborateur de FNG), en décembre dernier. Objectif: raccrocher la marque au train de l'e-commerce. Un plan de restructuration avait alors été élaboré. Les discussions sur ce plan débuteront ainsi mardi prochain.

Créé en 1979, e5 mode s'adresse aux hommes et femmes de plus de 40 ans. L'enseigne, qui doit son nom à l'ouverture d'un premier outlet le long de la route E5 (devenue entre-temps la E40) à Sint-Denijs-Westrem (Gand), emploie actuellement 400 personnes et compte au total une septantaine de magasins en Flandre et en Wallonie. Son siège social est situé à Sint-Niklaas.


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés