Publicité
Publicité

Enquête relative à une entente sur le prix des masques

L'information a percolé via le rapport annuel du conseil d'administration de la chaîne de supermachés Carrefour Belgique. ©BELGA

L'Autorité de la concurrence enquête depuis plus d'un an sur des pratiques illégales. Carrefour est notamment concernée.

L'Autorité belge de la concurrence (ABC) a révélé ce lundi mener une enquête depuis plus d'un an quant à d'éventuelles ententes illégales sur les prix des masques buccaux entre plusieurs enseignes de la grande distribution.

L'information a percolé via le rapport annuel du conseil d'administration de la chaîne de supermachés Carrefour Belgique. Celui-ci fait état d'une enquête initiée en 2020 relative à des échanges entre plusieurs entreprises du secteur portant sur la vente des masques chirurgicaux.

L'Autorité de la concurrence a confirmé investiguer sur ce sujet depuis le mois de juin 2020, quelques semaines après que les supermarchés ont démarré la vente des masques buccaux en plein début de pandémie.

Prix suspects

Le prix des dispositifs avait suscité la suspicion de l'organisme, qui redoutait que les différentes entreprises se soient mises d'accord entre elles pour établir un certain niveau minimum de prix. De telles pratiques sont interdites par le droit sur la concurrence.

L'Autorité de la concurrence a également interrogé les autres chaînes concernées. Delhaize a ainsi confirmé ce lundi avoir été contactée par l'ABC à ce sujet, tout en soulignant fixer ses prix en toute indépendance.

Il s'est avéré que les éléments mis au jour étaient suffisamment solides pour procéder à l'ouverture d'une enquête. Celle-ci devrait encore prendre plusieurs mois avant de connaître son dénouement.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés