Entre Delhaize et Pierre-Olivier Beckers, tout est fini

©BELGA

Pierre-Olivier Beckers, l'ex-CEO, ne veut plus être reconduit en tant qu'administrateur du groupe. Côté chiffres, Delhaize a terminé l'année passée dans la douleur sur son marché belge. Conséquence: une perte trimestrielle de 55 millions d'euros. Sur l'année, le bénéfice a été réduit de moitié... Les coûts de la restructuration en Belgique et les pertes de valeur enregistrées sur les activités serbes font mal.

Revenus en hausse pour Delhaize ... Mais cela cache une réalité bien différente selon ses marchés. Durant le dernier trimestre de l'an passé, le groupe au Lion a obtenu un chiffre d'affaires en hausse de 3,6%. Par contre, en Belgique... Sur son marché d'origine, Delhaize a vu ses ventes chuter de 6,9%. Et en Europe du sud-est, la baisse est de 2,2%.

Mais ce qui retient surtout l'attention dans l'actu delhaizienne, c'est la décision de Pierre-Olivier Beckers...

 

©BELGA

 

 

Tous les chiffres

La marge d'exploitation sous-jacente s'est établie à 3,9% pour le 4e trimestre.

Dernier trimestre dans le rouge:  La perte nette part du groupe est de 55 millions. La perte nette de base par action est de 54 cents (bénéfice de 1,03 euro un an plus tôt). Les analystes n'avaient pas vu venir une telle correction. L'action subit le contre-coup de la nouvelle en Bourse de Bruxelles.

Pourquoi? Delhaize a dû encaisser, fin 2014, une charge de réorganisation non récurrente de 137 millions liée au "Plan de Transformation" en Belgique, ainsi qu'une perte de valeur de 124 millions liée au désinvestissement prévu de Bottom Dollar Food.

A noter que le groupe de distribution bat le consensus pour ses résultats opérationnels, ceux-ci étant meilleurs que ce que prévoyaient les analystes.

 

Sur base de son exercice annuel, Delhaize va proposer un dividende brut de 1,60 euro par action (+3%), soit 1,20 euro net.


• Les chiffres trimestriels et annuels de Delhaize, en un coup d'oeil:

Sur l'année, les revenus sont donc en hausse de 3,7%. Aux USA, le chiffre d'affaires a crû de 4,4%, tandis qu'il a baissé de 3,3% en Belgique. Dans le sud-est de l'Europe, les ventes ont gagné 4,3%, grâce aux magasins grecs et roumains. Mais en Serbie, Delhaize enregistre une baisse de son chiffre d'affaires de 1,1%.

Bénéfice réduit de moitié: Le bénéfice net, part du Groupe, s'est élevé à 89 millions d'euros, en diminution de 50,3% par rapport à 2013... Ces résultats sont principalement impactés par éléments exceptionnels: principalement des pertes de valeur de 148 millions d'euros sur goodwill et noms commerciaux chez Delhaize Serbie et des charges de réorganisation de 137 millions liées au "Plan de transformation" en Belgique.

Le bénéfice d'exploitation sous-jacent est de 762 millions d'euros (-3,4%), un peu moindre que ce qu'avait précédemment annoncé lé société (764 millions).

En Belgique, Delhaize a vu son bénéfice d'exploitation sous-jacent fondre radicalement: -40%...

Perspectives pour 2015

Pas de prévisions chiffrées. Juste des déclarations d'intention dans le chef du groupe au Lion. Les voici:

♦ USA: la stratégie Easy, Fresh & Affordable devrait être implémentée dans 160 magasins Food Lion supplémentaires. Accéléraration prévue de la croissance chez Hannaford
♦ Belgique: mise en oeuvre du "Plan de Transformation"
♦ Europe du sud-est: accélération de la croissance
♦ Investissements: 700 millions d'euros.

©Photo News

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect