Frans Muller rate son premier rendez-vous avec le marché

Belga ©BELGA

La situation de Delhaize est difficile en Belgique. Les marges du groupe sont en baisse. Mais le distributeur cherche à séduire le marché avec un dividende en hausse de 11%. Loupé. L'action trinque.

Cela transparait tout au long du communiqué de Delhaize. La situation du distributeur en Belgique est difficile. Sur l'ensemble de 2013, Delhaize Belgique enregistre toujours une hausse de ses revenus à 5,1 milliards en 2013 (+3%) portée par une croissance du chiffre d'affaires comparable de 1,8% et à la croissance du réseau.

Mais la marge brute a diminué de 10 points de base à 20,2% des revenus. un repli que Delhaize explique essentiellement par des investissements en prix et à l'augmentation de l'activité promotionnelle pour faire face à la concurrence. Même tendance  sur le seul 4e trimestre. Les revenus ont augmenté de 2,5% à 1,3 milliard, avec une croissance du chiffre d'affaires comparable de 2,4% principalement soutenue par l'inflation des prix de 2,1% et de très bonnes ventes de fin d'année.

Mais, le bénéfice d'exploitation sous-jacent est lui en recul de 2,5% à 51 millions, tout comme la marge d'exploitation qui n'atteint plus que 3,8% contre 4% l'année dernière. En cause toujours une activité promotionnelle plus intense mais également l'indexation salariale, dixit Delhaize.

Et pour le début de l'année, la situation ne semble guère plus rose sur le sol belge. Pour preuve, ce commentaire du nouveau CEO, Frans Muller.

Au niveau du groupe dans son ensemble, le trimestre sous revue se clôture sur un Ebitda en recul de 13,2% à 312 millions d'euros et des revenus en légère hausse de 0,1% à taux de change réels à 5,33 milliards et de 3% à taux de change identiques. La croissance organique des revenus a été de 3,2%.

Sur l'ensemble de 2013, les revenus s'établissent à 21,1 milliards (+0,6% à taux réels et +2,6% à taux identiques). La marge brute brute se tasse de 8 points de base à 24,2%. Le bénéfice d'exploitation sous-jacent a diminué de 4,2% à taux de change réels à 753 millions (-2,1% à taux de change identiques), alors que les analystes attendaient 756 millions.

L'explication? Toujours la même: des "'investissements en prix et une activité promotionnelle intense en Belgique et aux Etats-Unis."

L'action a marqué le pas dès l'ouverture des marchés. En fin de matinée, le titre cédait toujours plus de 7%.

Néanmoins, le nouveau CEO veut visiblement montrer sa confiance dans le futur de Delhaize puisqu'il annonce une nouvelle politique de dividende. Delhaize versera désormais approximativement 35% du bénéfice net sous jacent des activités poursuivies (part du groupe). Le dividende brut proposé pour l'exercice sers donc de 1,56 euro par action, une augmentation de 11% par rapport à 2012.

Qu'en est-il des perspectives pour 2014?

  • Bonne nouvelle en provenance d'outre-Atlantique. "Depuis le début 2014, Delhaize America a enregistré de très bonnes ventes, en partie influencées positivement par des conditions hivernales difficiles, qui ont également résulté en des coûts supplémentaires", explique le groupe.
  • Par contre, Delhaize Belgique continue d’être confronté à un environnement très compétitif et à une pression sur les charges administratives et commerciales. "Nous avons accru notre attention sur les prix et les promotions ainsi que sur le renforcement de la qualité et de la variété de notre assortiment. Ces éléments résulteront en une diminution de notre rentabilité, en particulier au premier trimestre", avertit le distributeur.
  • Pour le Sud-Est de l'Europe, l'objectif est de gagner des parts de marché supplémentaires en Grèce, d'étendre le réseau de vente en Roumanie et d'améliorer l'exécution en Serbie.
  • Delhaize prévoit des investissements  d'approximativement 625 millions à taux de change identiques hors contrats de location, ainsi que l'ouverture de 180 nouveaux magasins.


A savoir

Delhaize a également annoncé la nomination de Marc Croonen en tant que nouveau Chief Human Resources Officer. Il remplacera Nicolas Hollanders et rejoindra le Comité Exécutif le 1er mai.

Dirk Van den Berghe, CEO de Delhaize Belgique & Luxembourg, rejoindra le Comité Exécutif du Groupe avec effet immédiat.

Le niveau Delhaize Europe n’existe plus.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés