Fumée blanche chez Carrefour

Les quatre conventions collectives ont été signées chez Carrefour. Les syndicats et la direction du groupe de distribution français discutaient depuis le 27 mai en vue de traduire le "projet de protocole d'accord" en conventions collectives.

La direction de Carrefour Belgique et les partenaires sociaux ont signé l'accord définitif de restructuration du groupe, annonce vendredi le distributeur dans un communiqué, ce qui devrait mettre fin à un conflit social de plusieurs mois.

Carrefour ne précise pas le nombre final de licenciements. Le plan initial de restructuration, annoncé en février, en prévoyait 1.672. Lors de la conclusion du projet d'accord auquel les parties étaient parvenues le 27 mai, les magasins qui devaient fermer employaient 1.092 personnes.

Le texte signé vendredi prévoit notamment la fermeture fin juillet de 9 hypermarchés et 7 supermarchés "structurellement déficitaires", contre 21 fermetures de magasins prévues dans un premier plan en février.

Dans un deuxième temps, cinq magasins seront rouverts sous enseigne Carrefour Market, sous franchise, précise le communiqué.
Le nombre final de licenciements "sera à évaluer le 31 juillet, lorsque les magasins auront fermé", a indiqué à l'AFP la vice-présidente fédérale de la branche distribution du syndicat socialiste belge FGTB.

Il dépendra du nombre de reclassements, de départs en pré-retraite, des départs volontaires et du nombre de salariés qui seront repris par le distributeur belge Mestgadh, a-t-elle expliqué.

Le groupe réduira aussi les coûts salariaux en Belgique à partir de 2011, "de l'ordre de 25 millions d'euros" annuels, "grâce à la révision d'un certain nombre d'acquis sociaux ainsi qu'à une limitation salariale", indique le communiqué du distributeur. Dans le projet d'accord, le montant d'économies envisagé était de 21 millions d'euros.

Par ailleurs, Carrefour va renforcer son partenariat avec le groupe belge Mestdagh via un accord de franchise. Mestdagh reprendra ainsi 16 supermarchés à la fin de l'année et l'ensemble de ses 69 supermarchés passeront sous enseigne Carrefour, précise le communiqué.

Le tout représente un apport de 2 points de part de marché, "soit environ 500 millions de chiffre d'affaires", précise le communiqué.

Enfin, Carrefour prévoit d'investir 300 millions d'euros au cours des trois prochaines années afin de "reconquérir la clientèle belge".

L'ensemble de ces mesures "remettent Carrefour Belgique sur la voie d'une croissance rentable et durable", affirme le groupe.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés