Huit candidats à la reprise de la chaîne Hema

La chaîne Hema (ici, le magasin de la Toison d'Or à Bruxelles) attire huit candidats repreneurs. ©Kristof Vadino

Parmi les huit candidats intéressés par la reprise des magasins de la chaîne Hema, figurent deux groupements "citoyens" de clients et de (ex-)collaborateurs.

La situation difficile que connaît l'enseigne Hema n'a pas refroidi les candidats repreneurs. Selon le quotidien néerlandais De Telegraaf, huit marques d'intérêt sur plus de 50 se sont traduites lundi en offre en bonne et due forme.

Deux candidats déclarés ne sont pas encore connus. Les six autres candidats repreneurs se divisent en trois groupes: les distributeurs (Ahold Delhaize , considéré comme le favori, et Mirage Retail Group, propriétaire de Blokker et Intertoys) et les acteurs financiers (les fonds américains Flacks Group et Parcom) sont déjà connus. S'y ajoutent deux groupes de "fans" de l'enseigne.

Les initiatives citoyennes "HoudeHema" et "WeLoveHema" rassemblent des clients, salariés et anciens collaborateurs de la chaîne. Ils se disent prêts à racheter des actions pour sortir l'entreprise des griffes de ses créanciers. Quelque 10.000 personnes auraient déjà souscrit à ces initiatives, qui, selon leurs responsables, pourraient rallier potentiellement 400.000 Néerlandais.

10.000
personnes
Quelque 10.000 personnes auraient souscrit aux initiatives citoyennes pour sauver Hema.

"La semaine prochaine, nous enverrons notre plan à la direction de Hema et au groupe de 8 créanciers. Ce sera une offre qu'ils ne pourront pas ignorer", disent ces citoyens dans un courrier. Avec l'aide de propriétaires de bâtiments, de franchisés et de fournisseurs, ils espèrent pouvoir racheter progressivement les dettes de Hema.

A cette ardoise vient s'ajouter une tuile supplémentaire. Hema a reçu plus de subsides que nécessaire pour faire face à la crise du Covid-19. Elle devra donc rembourser 6 millions d'euros sur les 11,4 millions reçus.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés