Publicité

Jumbo et Hema unis au sein d'un même groupe

La famille propriétaire des magasins Jumbo acquiert Hema. Les magasins belges font partie du deal. ©Hollandse Hoogte / Flip Franssen

Le rachat de la chaîne néerlandaise Hema par la famille Van Eerd, propriétaire de la chaîne de distribution Jumbo, est signé.

L'annonce n'a surpris personne après le lancement en octobre de négociations exclusives. C'est donc bel et bien dans le giron de Jumbo que tombe l'enseigne Hema. Le véhicule d'investissement Mississippi Ventures de la famille néerlandaise Van Eerd (à la tête des supermarchés Jumbo) se partagera Hema à 50-50 avec le fonds d'investissement Parcom.

L'opération a reçu le financement bancaire de quelque 300 millions d'euros en vue d'une finalisation en février. Les deux acquéreurs ont chacun mis 75 millions sur la table. Un nouveau crédit revolving de 80 millions d'euros devrait permettre à Hema de réduire ses charges d'intérêts.

"L'annonce de jeudi est une étape importante pour Hema, car le financement bancaire était une condition cruciale pour la conclusion de l'accord."
Tjeerd Jegen
CEO d'Hema

"L'annonce de jeudi est une étape importante pour Hema, car le financement bancaire était une condition cruciale pour la conclusion de l'accord", a déclaré le CEO d'Hema, Tjeerd Jegen. Des liens unissent déjà Hema et Jumbo via des ventes croisées. Jumbo a également repris les baux de 17 magasins Hema. Cette coopération devrait toutefois être renforcée à l'avenir. Jumbo estime pour sa part que ce deal lui permettra de se concentrer sur son propre agenda stratégique et celui de la chaîne de restaurants La Place.

Quid de la Belgique?

"La Belgique fait partie du deal et le nom devrait rester, mais nous n'en savons pas davantage sur les perspectives ou la future politique commerciale", explique Brigitte Streel, CNE. L'annonce, qui met fin à une période d'incertitude, est vue comme une bonne nouvelle.

Certes, cette opération permettra à la famille Van Eerd de s'étendre en Flandre où elle est déjà présente via Jumbo. L'enseigne a déjà déclaré qu'elle voyait un potentiel de 100 magasins au nord du pays. Ensuite, l'entreprise entend conquérir les marchés wallon et français. Sur les 750 magasins du groupe, 100 se situent en Belgique. 

En pleine tempête

La tempête soufflait sur Hema depuis le printemps. Fin mai, les créanciers avaient lancé une offensive en vue de devenir propriétaires et ainsi détrôner l'homme d'affaires Marcel Boekhoorn. Ils se disaient prêts à débourser 300 millions d'euros pour apurer les quelque 750 millions de dettes de la chaîne.

310 millions
EUROS
Hema note au 3e trimestre un chiffre d'affaires en recul de 2% à 310 millions d'euros. Le résultat opérationnel (ebitda) s'est réduit à 55 millions d'euros.

Boekhoorn hors jeu, les candidats à la reprise s'étaient multipliés: Mirage Retail Group (ex-Blokker Holding), Ahold Delhaize, le fonds américain Flacks Group...

Des dettes accumulées

Depuis plusieurs années, les dettes s'accumulent chez Hema, mais la crise du coronavirus a encore affaibli sa situation. Avec la fermeture des magasins en Belgique notamment, les ventes ont chuté. Le groupe estime toutefois que les ventes du 3e trimestres étaient "satisfaisantes" compte tenu des restrictions imposées. Le chiffre d'affaires s'est tassé de plus de 2%, à 310 millions d'euros. Le résultat opérationnel (ebitda) a reculé à 55 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés