L'Oréal se lance sur le marché du bio végane

Le bio et le végane s’invitent désormais dans tous les cosmétiques, du maquillage aux soins et produits d’hygiène. ©© Zoonar/Deyan Georgie

L’Oréal a annoncé ce mercredi acquérir les cosmétiques allemands Logocos. Le géant français entend développer la marque bio et végane à l’international. Une tendance de plus en plus marquée dans le secteur des produits de beauté.

Adopter la tendance végane, c’est un véritable mode de vie: manger végane, s’habiller végane, respirer végane… Et désormais se maquiller végane. Après avoir déchiré des familles entières au supermarché et dans les cuisines, le bio et le végane envahissent désormais nos salles de bains. La transaction devrait être finalisée dans les prochains mois, mais l’annonce est officielle: L’Oréal se lance sur ce marché florissant en acquérant Logocos Naturkosmetik. Une société teutonne dont vous n’avez sans doute jamais entendu parler, à moins que vous ne soyez vous-même un éperdu allemand du végane. Dans le cas contraire, préparez-vous à la déferlante du vert. Les cinq marques de ce groupe sont toutes véganes et certifiées bio, avec des produits préparés à base d’extraits de plantes et d’ingrédients naturels issus de l’agriculture biologique. Du maquillage mais aussi des soins pour la peau, les cheveux et l’hygiène en général.

Les e-shops et produits naturels/ bios/ véganes envahissent aussi le marché belge.

Si à la création de Logocos en 1978, le naturopathe Hans Hansel pouvait se targuer d’être le seul sur le marché, les marques de cosmétiques bios et véganes fleurissent aujourd’hui comme des pissenlits. Logocos bénéficie toujours d’une position de leader, avec 340 employés et un chiffre d’affaires de 59 millions d’euros l’année dernière. Mais la concurrence se convertit aussi au bio. En France par exemple, les marques Acorelle, Akane, Avril et Bo-Ho Green proposent des produits naturels et bios. Les hommes ne sont pas en reste: "Ça va barber" confectionne ainsi une huile pour barbe 100% bio.

Chez nous, les enseignes ont également la main verte. Indigène vend des savons avec autant de matières issues de l’agriculture biologique que possible. Imwé produit des soins naturels, bios, véganes, cruelty-free et sans huile de palme. La totale. Et la liste des e-shops belges commercialisant des produits estampillés véganes/bios/naturels est longue: Purnatural, Green Meow, SeBio, Billie-Blue, Bio’ty Lab, So Natural Beauty

Preuve supplémentaire s’il en fallait encore du succès grand public: depuis le 1er janvier 2017, le label Cosmos apparaît sur les cosmétiques biologiques et écoresponsables européens. L’association internationale Slow Cosmétique basée en Belgique décerne aussi une mention aux marques engagées pour une beauté écologique, éthique et raisonnable.

Des bienfaits pour la santé

Le végane et le bio veulent réduire l’impact écologique mais aussi celui des composants plus que suspects pour la santé. Sulfates, silicones, parabènes, perturbateurs endocriniens, huiles minérales… autant de noms qui hérissent les spécialistes du bien-être. Des substances considérées toxiques sur le long terme, certaines favorisant le cancer.

Si le mythe des "baleines tuées pour maquiller les femmes" commence à perdre du terrain, on n’en est pas encore au monde des Bisounours. Car les produits véganes ne sont pas tous garantis "cruelty-free", ce label interdisant les tests sur les animaux. Vigilance donc pour ces marques dites naturelles, mais procédant à des expérimentations animales maquillées…

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content