La Grande Récré siffle la fin de la partie en Belgique

©AFP

La direction de La Grande Récré l'a d'abord annoncé à son personnel. La faillite du groupe Ludendo, propriétaire des magasins des jouets La Grande Récré, sera prononcée dès lundi prochain. Les 16 magasins en Belgique seront quant à eux fermés dès ce mercredi.

La Grande Récré Belgique, on le savait, était confrontée à des difficultés financières. Elle avait même dû se mettre à l'abri de ses créanciers par le biais de l'introduction d'une procédure en réorganisation judiciaire (PRJ) devant le tribunal francophone de Bruxelles après que le groupe français Ludendo, qui détient la chaîne de magasins de jouets La Grande Récré, ait été placé en redressement judiciaire à la mi-mars. Eh bien l'histoire s'arrête là. La faillite sera prononcée lundi prochain. Fin de la récréation.

Le personnel, à qui l'annonce a été faite en premier lieu, a refusé de poursuivre son activité jusqu'à la fin du mois, comme souhaité par la direction. Les volets des 16 magasins La Grande Récré en Belgique resteront donc baissés ce mercredi. L'enseigne emploie 95 personnes en Belgique, dont 85 CDI.

Le CEO du groupe Ludendo a annoncé avoir déposé un plan de continuation pour son entreprise qui prévoit un recentrage sur le marché français. Exit donc la Belgique. "Nous avons déposé lundi notre plan de redressement par voie de continuation", qui prévoit notamment la "résolution de la dette par un étalement des créances" et le "retour à un périmètre rentable", a affirmé Jean-Michel Grunberg.

La dette de l'enseigne, de l'ordre de 150 millions d'euros, va être échelonnée sur dix ans. Le plan, conçu comme "très prudent", prévoit "un retour à une rentabilité de l'ordre de 13 à 14 millions dès l'exercice prochain", a souligné le CEO, et ce "sans l'apport d'un fonds d'investissement". Avec un chiffre d'affaires sous enseignes de 460 millions d'euros en 2017, il compte près de 400 magasins dans le monde, 2.500 collaborateurs directs et 100 franchisés.

L'Espagne et la Suisse aussi concernées 

La Belgique n'est pas le seul marché où Ludendo ferme des magasins, l'Espagne et la Suisse sont aussi concernées. "La fermeture de 62 magasins est déjà en cours." Jean-Michel Grunberg a précisé que sur les 166 magasins intégrés que compte le groupe, 104 seront conservés: "Ceux qui sont rentables à 97%."

300 personnes au total (dont les 95 Belges) sont concernées par des mesures de reclassement ou de licenciement économique. Au siège du groupe, les frais seront réduits à hauteur de 10 millions d'euros.

À la fin du mois de mai, La Grande Récré annonçait la fermeture de près de 20% de ses magasins en France

©AFP

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect