La livraison ultra-rapide fait son entrée en Belgique

Luc van Emmerik, le patron de Gorillas Benelux, entend promouvoir chez nous une manière de faire ses courses "plus pratique et plus flexible". ©Ray Van Zessen

Déjà présents dans les pays voisins, les services de livraison rapide de courses alimentaires arrivent en Belgique. DingDong et Gorillas sont les premiers à se lancer.

Après le fastfood, voici venir la livraison ultra-rapide de courses alimentaires. Deux acteurs de ce nouveau créneau s'implantent chez nous: la société belge DingDong, présente depuis fin mai à Ixelles, et l'allemande Gorillas, qui s'attaque ce jeudi à Bruxelles et Anvers.

Gorillas est une des puissances montantes de ce nouveau type de service associant technologie et distribution. D'autres acteurs pointent le bout de leur nez, comme l'allemand Flink, le russe Yandex, le turc Getir ou encore le français Cajoo, implanté dans plusieurs villes de l'Hexagone.

Ces sociétés, qui s'appuient sur un maillage des villes par de mini-entrepôts leur permettant de livrer les clients en 10 ou 15 minutes, commencent à proliférer un peu partout en Europe. Elles bénéficient du soutien d'investisseurs convaincus du potentiel de ce nouveau marché.

240
millions d'euros
Gorillas a levé en mars dernier 240 millions d'euros pour soutenir son extension à l’étranger.

Créée l'an dernier à Berlin, Gorillas a ainsi déjà levé en mars dernier 240 millions d'euros pour soutenir son extension à l'étranger. En décembre 2020, elle s'est implantée aux Pays-Bas, puis est entrée au Royaume-Uni, en Italie, en France (Paris) et aux États-Unis. Selon l'agence Bloomberg, la start-up allemande préparerait un nouveau tour de table de plus de 500 millions de dollars.

Cyclistes recherchés

Déjà présente dans neuf villes néerlandaises, Gorillas s'attaque à présent à la Belgique. "Nous ouvrons ce jeudi nos premiers entrepôts à Anvers et à Bruxelles, où nous couvrirons dans un premier temps les communes d'Etterbeek, Ixelles et Uccle", explique Luc van Emmerik, directeur général de Gorillas Benelux.

Ce n'est qu'un début. "La recherche d'entrepôts se poursuit pour nous étendre sur Bruxelles", souligne Luc van Emmerik. Gorillas s'est aussi lancée à la recherche des coursiers cyclistes chargés d'assurer les livraisons en 10 minutes maximum,et à qui elle propose un contrat de salarié.

"Nous travaillons avec des boulangeries locales et avec d'autres producteurs locaux."
Luc van Emmerik
Directeur général de Gorillas Benelux

Pour 1,80 euro par livraison, le client peut se fournir en produits d'épicerie via l'application, qui propose plus de 1.500 références à des prix comparables à ceux des supermarchés classiques. "Nous travaillons avec des boulangeries locales et avec d'autres producteurs locaux comme les chocolats Meurisse et, à Bruxelles, le Brussels Beer Project ou le Mok Coffee", dit le patron de Gorillas Benelux.

Des questions se posent encore sur la rentabilité de ces entreprises de livraison ultrarapide qui n'offrent que des marges faiblardes. L'enjeu, c'est grandir rapidement pour occuper le marché. "L’objectif principal, c’est l'acquisition de la taille critique qui amènera la rentabilité", dit Luc van Emmerik.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés