Publicité

Le CEO de FNG démissionne

Paul Lembrechts avait pris la tête de FNG a titre intérimaire il y a un an. ©Photo News

Les actionnaires de FNG ont refusé de valider la rémunération du CEO. Paul Lembrechts a donc démissionné.

Paul Lembrechts avait été appelé chez FNG pour sauver les meubles. Aujourd'hui, il jette l'éponge. Réunis en assemblée générale, les actionnaires ont refusé de valider sa rémunération. L'homme a donc dans la foulée remis sa démission mettant fin de façon abrupte à l'assemblée.

"Vous avez le droit en tant qu'actionnaire de ne pas approuver cela. Mais il est aussi de ma responsabilité d'en tirer mes conclusions."
Paul Lembrechts
CEO ad intermi

"Ce résultat du vote pose un problème sérieux - si tant est qu'on puisse l'appeler sérieux", a-t-il indiqué. "Vous avez le droit en tant qu'actionnaire de ne pas approuver cela. Mais il est aussi de ma responsabilité d'en tirer mes conclusions. Si le vote montre qu'il n'y a pas suffisamment de confiance pour envoyer un signal au CEO en termes de rémunération, alors il n'y a guère d'autre choix que de vous informer ici et maintenant que je démissionnerai de mon mandat d'administrateur et de CEO. Je prendrai aujourd'hui les mesures formelles nécessaires à cette fin. Je respecterai le délai de préavis d'un mois. Ceci conclut cette réunion. Je tiens à remercier tout le monde d'être présent."

L'ancien patron de la VRT avait été nommé au poste à titre intérimaire. Depuis la société, qui chapeautait à l'époque les enseignes telles que CKS, Miss Etam, Fred&Ginger et Brantano, a fait état d'une perte de 77 millions en 2020.

Dans un communiqué, FNG annonce que le conseil d'administration se réunira prochainement pour délibérer. "Pour préserver la sérénité et dans l'intérêt de l'entreprise, les administrateurs ne souhaitent pas faire d'autres déclarations à l'heure actuelle."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés