Le groupe vanHaren reprend 43 magasins Brantano

©BELGA

Le chausseur néerlandais vanHaren a annoncé ce lundi reprendre les activités de 43 magasins Brantano en Belgique à partir du 1er octobre.

Quarante-trois magasins Brantano vont entrer dans le giron du néerlandais vanHaren dès le 1er octobre, ont confirmé les curateurs de FNG ce lundi.

Le groupe néerlandais est présent depuis quelques années en Belgique, où il dispose de seize magasins. Il est lui-même une filiale de l'allemand Deichmann, le leader européen du commerce de détail de chaussures. Actif dans 31 pays à travers le monde, il exploite 4.200 magasins et 40 boutiques en ligne, employant quelque 43.000 collaborateurs.

Les modalités et l'exécution de cette reprise seront communiquées ultérieurement. Les travailleurs de la chaîne doivent ainsi être mis au courant des plans de vanHaren. On ignore actuellement combien d'entre eux pourront conserver leur emploi. Le groupe FNG emploie quelque 1.400 salariés en Belgique.

Dans un communiqué, vanHaren se réjouit de faire un "pas important" dans la concrétisation de ses ambitions sur le marché belge.

Vers la fin de la marque Brantano?

Selon Sven De Scheemaeker du syndicat ACV Plus, vanHaren s'apprêterait finalement à ne reprendre que des enseignes Brantano situées en Flandre et envisagerait même d'abandonner la marque. "Il est encore trop tôt pour cela" a indiqué pour sa part la porte-parole de vanHaren, pour qui "il faudra examiner cela dans les prochains jours."

Une importante liquidation des stocks avant la reprise

L'accord conclu entre les curateurs de FNG et vanHaren prévoit que la liquidation des stocks de l'enseigne puisse se poursuivre jusque fin septembre, avant que l'entreprise batave ne reprenne le flambeau.

Les stocks de Brantano sont liquidés depuis ce samedi, ce qui a suscité quelques ennuis ce week-end. De longues files se sont en effet formées devant les magasins, de nombreux chalands voulant profiter des réductions qui atteignent les 75%.

Cette opération devrait durer pendant plusieurs semaines. "Le stock est encore important, nous pourrions peut-être ouvrir d'autres magasins dans les prochains jours et mettre encore plus de personnel de Brantano au travail." a déclaré Jeroen Van Daele la société de vente aux enchères Moyersoen, qui organise la liquidation.

Dans quatre surfaces au moins, la police a dû intervenir car il était impossible de respecter les distances de sécurité. Une situation qui avait provoqué le courroux des syndicats, ceux-ci fustigeant le manque de préparation des curateurs et de Moyersoen.

Une dette abyssale

Le groupe de mode FNG qui détient plus d'une dizaine de marques, telles que Brantano, CKS, Miss Etam ou Fred + Ginger a été contraint de faire aveux de faillite. La faute a une dette colossale contractée au gré de ses nombreuses acquisitions. Le groupe a été en quête de liquidités pour renflouer sa dette, mais s'était vu adresser une fin de non-recevoir auprès des banques, qui ne souhaitent plus injecter d'argent dans la société à la tête d'une perte de près de 300 millions d'euros en 2019 , pour plus de 730 millions de dettes.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés