Les jeunes Belges veulent dépenser beaucoup et local pour le Black Friday

Les 18-24 ans sont déjà prêts pour chasser les bonnes affaires. ©BELGAIMAGE

L'édition 2020 du Black Friday devrait battre des records chez nous grâce au confinement, mais pas seulement. Une nouvelle génération d'acheteurs est très mobilisée.

Les Belges seront plus nombreux que d’habitude à espérer faire une bonne affaire lors du Black Friday. 59% d’entre eux ont prévu un achat pour ce qui s’annonce être une édition record. Ce sont les résultats d’une enquête réalisée par la plate-forme financière et spécialiste du shopping Klarna qui le disent.

Si les Belges dans leur globalité semblent être dans les starting-blocks pour le Black Friday, ce n’est rien comparé aux jeunes consommateurs, les 18-24 ans. 79 % des représentants de la génération Y espèrent, cette année, faire un achat avec une belle réduction lors du Black Friday. Selon Wilko Klaassen, patron belge de Klarna, ils sont plus que préparés. "Ils ont déjà repéré les articles, les éventuelles promotions et vont démarrer leurs achats très tôt dans la nuit." C'est une nouvelle génération avec d'autres comportements d'achat qui apparaît. Rompue aux codes de l'e-commerce, elle se ferait moins avoir par les arnaques et devrait potentiellement acheter plus que les tranches d'âges plus âgées. Le podium des produits les plus plébiscités est déjà connu. On retrouve en tête l’électronique (28 %) et les vêtements (27 %), suivis des articles de beauté (23 %) et des appareils ménagers (20 %).

De façon surprenante, ce ne sont pas forcément les grandes enseignes internationales de e-commerce qui devraient en profiter. 51% des jeunes interrogés ont l'intention de faire leurs achats sur des plates-formes locales. Reste à savoir quelle est la définition de "local" pour la génération Y.

Deux pour le prix d'un : l’offre préférée des Belges

Les Belges sont sensibles aux réductions en ligne, ce n'est pas neuf. Différence frappante : seuls 69 % des hommes interrogés se disent sensibles aux réductions contre environ 75 % des femmes.

Les acheteurs en ligne belges ont leur type d’offre favorite si l’on en croit l'étude de Klarna. Ils se laissent principalement tenter par les offres "2 pour le prix d'1". Le consommateur belge aime recevoir plus pour le même prix, c'est assez logique.

51
pour cent
Un peu plus de la moitié des jeunes (18-24 ans) interrogés ont l'intention de faire leurs achats sur des plates-formes locales.

L’influence du Covid

Le coronavirus a évidemment influencé les achats en ligne : 88% des Belges interrogés disent avoir dépensé autant ou plus depuis la pandémie et la moitié prévoit de faire plus d’achats en ligne à l’avenir.

"Lors du premier confinement, les Belges ont pris conscience du plaisir de faire du shopping. Ce sentiment a été reconnu et nommé. Tout à coup, tout le monde a compris ce que nous aimons dans le shopping. C’est une activité récréative, que vous pouvez faire ensemble et pendant laquelle vous testez des choses, essayer différents looks, etc.", poursuit Wilko Klaassen.

Les résultats de cette enquête réalisée sur 1.000 Belges ne sont que des indicateurs, mais ils permettent déjà de prévoir une édition record du Black Friday dans notre pays.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés