Les jouets belges de Fox & Cie en plein boom

Frederic Henrotte, un des fondateurs des magasins Fox&CO ©Dries Luyten

A l’heure où plusieurs grands acteurs internationaux du marché du jouet sont en difficulté (Toys ‘r Us, La Grande Récré), l'enseigne belge qui mise sur le jouet de qualité est en pleine expansion. Un nouveau magasin ouvrira ses portes cet été à Tournai.

Face aux grandes enseignes du jouet, hollandaises ou françaises, la jeune société belge FOX & Cie s’impose de plus en plus comme une alternative de niche crédible sur ce segment incontournable dans le mix commercial actuel. "Le marché reste néanmoins difficile dans l’ensemble: les ventes se sont tassées de 2% l’an dernier; il faut donc revoir sérieusement l’offre actuelle, dépassée et qui ne correspond plus aux attentes du client belge. C’est ce que nous avons fait ces dernières années. Avec succès, puisque les 16 magasins indépendants que nous avons ouverts à ce jour sont profitables sans exception", commente Frédéric Henrotte, un des trois pilotes du groupe créé en septembre 2014 et qui compte aujourd’hui 60 employés.

"Nous nous devions de jouer la carte l’e-commerce pour rester compétitif. Mais nous le faisons à notre manière: en promouvant les sociétés belges du jouet comme Lilliputiens, Smart Games, Repos Production ou Egmont Toys."
Frédéric Henrotte
Un des 3 fondateurs de Fox&Cie

Celui-ci annonce d’ailleurs l’ouverture, l’été prochain, d’un nouveau magasin à Tournai, dans le nouveau centre commercial Les Bastions, qui ouvre ses portes dans quelques jours. "Toutes les nouvelles implantations - ainsi que les rénovations de magasins - sont l’œuvre d’artisans belges", insiste le patron.

Pour rappel, le groupe FOX & Cie a été créé par trois entrepreneurs et copains carolos - Frédéric Henrotte, Olivier Fieuw et Xavier Payen – tous trois passionnés de jeux et de jouets de qualité.

Ils ont démarré avec 3 boutiques à Nivelles, Waterloo et Mont-sur-Marchienne. Un peu plus de 3 ans plus tard, 13 nouveaux magasins ont été créés un peu partout en Belgique (11 en Wallonie et 2 en Flandre), ainsi qu’un e-shop qui expédie des colis à travers toute l’Europe. "Nous nous devions de jouer la carte l’e-commerce pour rester compétitif. Mais nous le faisons à notre manière: en promouvant les sociétés belges du jouet comme Lilliputiens, Smart Games, Repos Production ou Egmont Toys", précise encore Frédéric Henrotte.

Plusieurs propriétaires de grands centres commerciaux ont rapidement compris l’attrait d’une clientèle ciblée familiale pour la jeune enseigne belge atypique. Raison pour laquelle on la retrouve déjà aujourd’hui au Woluwe shopping, à Belle-Ile (Liège), Nivelles, Ring Kortrijk, Docks Bruxsel et, depuis peu aussi, à Mons Grands Prés. "A côté de ces gros porteurs commerciaux, nous tenons également à maintenir un équilibre entre toutes les implantations de notre marque. Raison pour laquelle nous avons également implanté des boutiques en centre-ville à Braine-l’Alleud, Waterloo ou Alost et dans les retail parcs de Messancy et Erpent", détaille l’entrepreneur belge, soucieux de diversifier au mieux le risque commercial.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content