Les syndicats soupçonnent une fraude chez Mega World

©Tim Dirven

Le syndicat chrétien ACV Puls s'est adressé au ministère public par crainte d'une fraude chez Mega World, le successeur des magasins belges Blokker, au bord de l'effondrement.

Le personnel de Mega World, repreneur des magasins Blokker en Belgique, va conserver les revenus des magasins "en garantie" et n'enverra plus d'argent à la maison-mère, a prévenu ce lundi le syndicat ACV Puls, qui a déposé une plainte auprès du parquet d'Anvers contre le propriétaire de l'enseigne, Dirk Bron, pour une série d'irrégularités. Ce que le parquet a confirmé dans la journée. Le syndicat chrétien flamand avait appelé dimanche à fermer les magasins ce lundi. Le syndicat craint une spoliation de l'entreprise.

10 millions d'euros de dettes?

Tout d'abord, l'entreprise n'aurait pas payé au cours des derniers mois les montants dus au gouvernement tels que la TVA, les cotisations de sécurité sociale et les impôts. Le personnel n'aurait reçu que des salaires nets. Ces arriérés auraient déjà atteint 10 millions d'euros.

De plus, le syndicat ACV Puls affirme que ces dernières semaines, Mega World a déjà transféré quelque 3 millions d'euros à des entreprises à Monaco. En réaction à ces informations publiées par De Standaard, Rudy Claes, nommé directeur opérationnel de Mega World la semaine dernière, affirme qu'il y a des livraisons réelles contre les dépôts aux entreprises à Monaco. Les dettes croissantes envers le gouvernement seraient le résultat des mesures prises contre le coronavirus. Le syndicat craint que le CEO Dirk Bron ne prépare un redémarrage après la faillite de Mega World.

À peine huit mois après la reprise de Blokker, Mega World a déposé une demande de réorganisation judiciaire auprès du tribunal des entreprises de Malines. L'intention de la société est d'obtenir une protection contre les créanciers, mais les dettes en jeu et la taille du puits financier sont restées jusqu'à présent floues.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés