Les ventes de Blokker se tassent encore en Belgique

©ANP

Avec un chiffre d'affaires en recul de 21% en Belgique, Blokker ne semble guère profiter de sa restructuration. La direction annonce toutefois que les magasins new look affichent de meilleurs résultats.

Les nuages ne semblent guère se dissiper au-dessus de Blokker. Victime d’une coûteuse restructuration qui ne porte pas ses fruits, le distributeur avait déjà fermé de nombreuses implantations belges. Affichant déjà une perte record l’an dernier, la chaîne de magasins d'articles domestiques a vu son chiffre d'affaires belge reculer de 21% pour s'établir à 86,8 millions d'euros au cours de l'exercice 2017/2018. L'enseigne ne donne pas davantage de chiffres ni ne précise le caractère bénéficiaire ou pas de son réseau belge. En 2016, les magasins belges affichaient une perte opérationnelle de 30 millions d'euros. 

La direction affiche toutefois sa satisfaction quant au plan de transformation et entend poursuivre sa mise en oeuvre au cours de cette année: développement de la vente par internet, relooking des points de vente, un assortiment de produits "modifié et étoffé".

La direction de Blokker indique ainsi que les magasins transformés ont, eux, enregistré une progression de 30% de leurs résultats. La direction annonce dès lors poursuivre son déploiement jusqu'à la fin de l'année. "En 2018, quelque 35 nouvelles filiales bénéficieront de ce programme de transformation", indique Blokker.

"J'ai pleine confiance dans notre plan d'avenir pour la période 2019-2021, qui servira de tremplin à la croissance de la nouvelle formule Blokker en Belgique et qui pérennisera l'avenir de notre entreprise sur ce marché", conclut Rob Schuyt, CEO de Blokker Belgique depuis le mois de mai.

Mi-2017, un accord entre direction et syndicats avait entériné la fermeture de 63 des 190 boutiques belges. Sur les 900 collaborateurs du groupe en Belgique, 279 ont perdu leur emploi. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content