Les ventes en ligne n'ont pas faibli avec le déconfinement

La crise du coronavirus a donné un coup d'accélérateur à la vente de produits en ligne. ©Andrey Popov - stock.adobe.com

Mesures de lutte contre la pandémie obligent, de nombreux Belges se sont tournés vers le commerce en ligne. Une étude de GfK note une hausse des ventes en ligne d'un tiers rien qu'au 3e trimestre.

"Le coronavirus a enfin fait comprendre aux entrepreneurs belges les avantages du commerce électronique". Selon les chiffres du troisième trimestre du BeCommerce Market Monitor, les ventes en ligne ont augmenté d'un tiers par rapport à 2019.

Une enquête menée par GfK pour le compte de BeCommerce fait même état d'une croissance des ventes aussi importante en période de confinement qu'en période de déconfinement.

"Le coronavirus a enfin fait comprendre aux entrepreneurs belges les avantages du commerce électronique."
BeCommerce

"Si la valeur des produits achetés au cours des 9 premiers mois de 2019 s'est élevée à 3,7 milliards d'euros, ce chiffre a atteint 4,9 milliards d'euros durant la même période en 2020." Un tassement s'est néanmoins observé durant l'été. On dénombre pour 2020 plus de 8 millions de Belges parmi les acheteurs en ligne, pour des montants moyens en hausse de 8 % à 61,10 euros.

Notons que Statbel évoque pour le commerce de détail une chute de 12,5% des ventes rien que pour le mois de novembre, qui a vu le début de la 2e vague de contamination du virus.

Objectif: s'habiller

Les vêtements ont été les articles les plus prisés, détrônant ainsi les ordinateurs et autres accessoires qui avaient été pris d'assaut lors du premier confinement. Sans surprise, le voyage et l'événementiel connaissent un recul de 18%.

-12,5%
Statbel évoque pour le commerce de détail une chute de 12,5% des ventes rien que pour le mois de novembre.

"Seuls 25% de l'ensemble des dépenses en ligne ont été consacrés aux services. En 2019, cette part dépassait les 50%."

Autre enseignement de cette étude, la montée en flèche des paiements via smartphone. Au troisième trimestre, 43% des achats ont été réalisés via Bancontact online. La carte de crédit a été utilisée pour 25% des achats en ligne. PayPal occupe la troisième place avec 17% des achats en ligne."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés