Publicité
Publicité

Liège a déjà son supermarché virtuel

Akin Ozturk (photo) et Anthony Cavarretta, les cofondateurs de Straaly, ont démarré prudemment, en n'ouvrant d'abord que le week-end et en proposant une centaine de références.

Straaly offre un service de livraison de courses à domicile en 2 heures dans le centre de Liège. Un concept au départ moins ambitieux que Hopr, mais plus rapide sur la balle.

D'ici la fin mars, Hopr ouvrira son premier supermarché virtuel dans une ville flamande. Ce ne sera pas la première enseigne en ligne belge: il a été pris de vitesse par deux trentenaires liégeois qui ont lancé le 12 décembre le supermarché virtuel Straaly dans le centre de Liège.

Certes, le projet d'Anthony Cavarretta et Akin Ozturk est, au départ en tout cas, moins ambitieux que celui de Stijn Martens, qui proposera d'emblée un millier de références. Les deux trentenaires, qui ont encore une activité professionnelle à temps plein, ont démarré prudemment, en n'ouvrant d'abord que le week-end et en proposant une centaine de références, essentiellement des produits alimentaires locaux et d'autres issus de la grande distribution.

400
La gamme de Straaly, lancée avec une centaine de références, proposera bientôt 400 produits.

La gamme s'est ensuite étendue à plus de 200 produits et atteindra bientôt les 400 références, incluant aussi des produits d'hygiène et de nettoyage. Depuis janvier, la plage d'ouverture s'étend du mercredi au dimanche. À terme, une livraison 7 jours sur 7 est prévue.

Phase de test

"Jusqu'au printemps, Straaly sera en phase de test. Si le concept fonctionne, nous nous y consacrerons à temps plein", explique Anthony Cavarretta.

Straaly (inspiré du mot straal, éclair en afrikaans) mise à la fois sur le local et sur la rapidité de livraison. Une commande remise avant 16h est fournie à domicile le jour même, dans un rayon de 5 à 6 km autour du centre de Liège. "Nous étudions une solution avec DPD Fresh pour aller plus loin", précise Anthony Cavarretta.

Si la mayonnaise prend, les deux entrepreneurs comptent s'attaquer à d'autres grandes villes comme Bruxelles ou Anvers.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés