MediaMarkt décapitée par de mauvais résultats

©BELGA

Le CEO et le directeur financier du groupe de distribution Ceconomy quittent le navire en marge des mauvais résultats des chaînes MediaMarkt et Saturn.

Démissions à la tête du groupe de distribution allemand Ceconomy , qui dirige notamment les quelque 1.000 magasins européens des enseignes MediaMarkt et Saturn. Dans un communiqué, le groupe annonce le départ du CEO, Pieter Haas, et du directeur financier, Mark Frese.

Ces départs, qui ont lieu en concertation avec le conseil d'administration, ne sont pas un hasard. Ils interviennent après un troisième avertissement sur résultats en quelques mois qui avait mené à une chute du cours de Bourse. Ceconomy estime pour l'exercice en cours un résultat brut d'exploitation à 630 millions d'euros. Il y a un an, il était de 714 millions d'euros.

La société parle d'une activité sous pression après une saison estivale chaude poussant les Européens à acheter moins d'électronique. Néanmoins, des problèmes sont aussi observés en interne. Ceconomy oeuvre actuellement à la centralisation de sa logistique. Et cela ne se passe pas sans heurts.

Mark Frese et Dieter Haag Molkenteller, membre du conseil, remplaceront le CEO à titre intérimaire. Mark Frese restera, lui, au sein de la société jusqu'à ce qu'un successeur aux deux postes soit trouvé.

"Nous sommes fermement convaincus que c'est le seul moyen pour Ceconomy de restaurer la confiance perdue sur le marché", a déclaré Jürgen Fitschen, le président du conseil de surveillance. Il estime que le repositionnement stratégique lancé par Pieter Haas était "sans aucun doute la bonne voie", même s'il a perdu la confiance des investisseurs.

Sous la direction de Pieter Haas, Ceconomy a cherché à mieux intégrer ses magasins et son offre en ligne, mais aussi à vendre davantage de services, tels que la réparation et l'installation de dispositifs électroniques, tout en se différenciant des acteurs du commerce électronique comme Amazon.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect