Mega World a introduit sa requête en réorganisation judiciaire

©Photo News

L'enseigne Mega World, qui rassemble les 123 Blokker belges repris en février par l'entrepreneur néerlandais Dirk Bron, sollicite une protection contre ses créanciers.

Mega World avait annoncé lundi qu'elle demanderait l'application de la loi sur la continuité des entreprises afin de se mettre à l'abri de ses créanciers. Elle a sauté le pas ce jeudi, en déposant une requête en ce sens devant le tribunal de l'entreprise de Malines.

Selon un porte-parole du tribunal, la requête en réorganisation judiciaire devrait être traitée à huis clos le 28 octobre prochain. Le tribunal décidera ultérieurement s'il donnera suite à la demande de Mega World de se protéger de ses créanciers et si un plan de réorganisation judiciaire sera mis en place.

Aucune précision n'a toutefois été donnée sur l'ampleur de l'endettement qui justifierait une protection contre les créanciers de l'enseigne née du rachat, en février dernier, des 123 magasins Blokker implantés en Belgique.

Toujours CEO

Le repreneur, l'homme d'affaires néerlandais Dirk Bron, a levé ces derniers mois de nombreuses questions. Sa réputation outre-Moerdijk est pour le moins sulfureuse. Non content d'avoir accumulé les faillites en une dizaine d'années (dont les magasins de vêtements Superconfex, qu’il avait repris en 2006), Dirk Bron s'est à plusieurs reprises retrouvé dans le colimateur de la justice de son pays.

"Dirk Bron reste CEO, je prends en charge la direction opérationnelle."
Rudy Claes
COO de Mega World

Plusieurs journaux flamands ont annoncé jeudi matin son départ de la direction de Mega World et son remplacement par Rudy Claes, ex-patron de la société de transport Corneel Geerts. Il n'en sera rien.

"Dirk Bron reste CEO, je deviens COO et prends en charge la direction opérationnelle", a précisé Rudy Claes dans une réaction transmise à l'agence Belga.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés