Orchestra Prémaman poursuit sa vague de fermetures en Belgique

©Emy Elleboog

En réorganisation judiciaire, l'enseigne belge d'Orchestra Prémaman annonce la fermeture de 22 magasins supplémentaires. Ajoutés aux 12 fermetures annoncées en novembre, la facture s'élève à 34 sites fermés sur les 53 présents en Belgique.

C'est une mauvaise nouvelle de plus pour les salariés belges d'Orchestra Prémaman. Après l'annonce en novembre dernier de la fermeture de 12 magasins, la direction a complété la liste.

Mardi, en conseil d'entreprise extraordinaire, elle a annoncé la suppression de 22 sites supplémentaires. Désormais seuls 19 magasins Orchestra Prémaman resteront encore en activité, sans toutefois que leur avenir soit garanti. "Orchestra Prémaman est toujours en réorganisation judiciaire et chaque jour est un nouveau jour sans vision à long terme", explique Myriam Djegham, CNE.

Même si au sein du groupe on tente de maintenir l'enseigne, la question est de savoir s'ils vont y arriver.
Myrian Djegham
CNE

Selon la direction, les 19 magasins actuellement maintenus sont "largement rentables""Les 22 magasins dont la fermeture va être initiée sont donc d'ores et déjà identifiés, mais des négociations étant en cours, la liste ne peut encore être communiquée", explique Mathieu Hamelle, administrateur d'Orchestra Prémaman pour la Belgique. 

L'avenir ne semble donc pas s'éclaircir pour l'enseigne, qui perd par ailleurs sa direction belge. "Ce n'est pas un bon signe et même si au sein du groupe on tente de maintenir l'enseigne, la question est de savoir s'ils vont y arriver", s'interroge Myrian Djegham.  

Risque de licenciements 

Selon la syndicaliste, l'enseigne compte encore en Belgique quelque 380 travailleurs actifs. La direction évoque le souhait de sauvegarder plus de 200 emplois, sans préciser le nombre d'emplois menacés.

Lors de l'annonce de la fermeture des 12 magasins, les licenciements secs avaient été limités au maximum. Des propositions de mobilité interne avaient été faites et le plan social négocié prévoyait des mesures pour les départs volontaires.

"On a connu alors 46 départs avec 3 licenciements secs et quelque 40 transferts vers d'autres magasins. Mais la situation actuelle est totalement différente." Myriam Djegjam craint qu'il soit difficile de réduire le nombre de licenciements secs. "Avec la fermeture des magasins, il est difficile de procéder encore à de la mobilité interne." 

En quête de repreneurs

Les syndicats présenteront la situation aux travailleurs. Se posera alors la question de savoir s'il faut renégocier le plan social, établi au moment de la fermeture des 12 magasins. Syndicats et direction se retrouveront fin janvier.

46
départs
Avec la fermeture des 12 magasins, 46 départs ont été observés avec 3 licenciements secs. Quelque 40 personnes ont été transférées vers d'autres magasins.

En attendant, l'enseigne est en quête de repreneurs pour les magasins. On parle de trois repreneurs potentiels pour "quelques magasins", sans autre précision.

La restructuration du groupe en Belgique fait partie d'un plan de sauvegarde plus large initié par la maison mère française en septembre. Au total, ce sont entre 100 et 150 magasins du groupe qui doivent mettre la clé sous la porte dans le monde, selon Mathieu Hamelle, dont 34 en Belgique. Orchestra Prémaman est notamment présent en France, Suisse, Espagne, Grèce et au Maroc.

L'enseigne belge est sous le statut de la réorganisation judiciaire depuis fin octobre.

 


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n