Pierre Mestre a fait offre pour 10 magasins Orchestra Prémaman en Belgique

Finalement, Pierre Mestre, le fondateur d'Orchestra, reprendra dix magasins Orchestra Prémaman en Belgique.

Les mandataires de justice d'Orchestra Prémaman, chargés de chapeauter la vente des activités belges du groupe, n'ont reçu qu'une seule offre. Elle émane de Neworch, la nouvelle entité emmenée par Pierre Mestre, le fondateur du groupe. Elle ne porte plus que sur dix magasins de la chaîne, contre dix-neuf au préalable.

Finalement, Pierre Mestre, le fondateur d'Orchestra Prémaman, compte reprendre dix magasins en Belgique et non plus dix-neuf, a-t-on appris auprès de Tibault le Hardÿ et Dimitri Paternostre (LH&P), les mandataires de justice chargés de vendre les boutiques belges d'Orchestra Prémaman dans le cadre de la réorganisation judiciaire (PRJ) ouverte au début du mois d'octobre. Les mandataires de justice avaient reçu plusieurs marques d'intérêt, mais, au bout du compte, ils n'ont reçu qu'une seule offre et, sans véritable surprise, il s'agit de celle faite par Neworch, la nouvelle société emmenée par Pierre Mestre, le fondateur du groupe Orchestra.

Ambitions revues à la baisse

Lorsqu'il était venu en personne au début du mois de mars défendre sa vision et son plan de reprise devant le tribunal de l'entreprise francophone de Bruxelles, Pierre Mestre avait fait part de son intention de reprendre les 19 magasins les plus rentables de la chaîne (sur les 53 établis en Belgique). Devant le tribunal, il avait expliqué qu'il y avait de la croissance pour ces magasins que la chaîne comptait reprendre en Belgique. À l'époque, cette annonce permettait d'envisager le sauvetage de 210 emplois (sur plus de 400). 

Il semble que la pandémie de coronavirus qui a, depuis, frappé le monde, ait forcé Pierre Mestre et le groupe à revoir ses ambitions à la baisse. D'après nos informations, ce sont bel et bien dix magasins qui vont être repris. Le mandataire de justice Tibault le Hardÿ en a informé les partenaires sociaux mardi en fin de journée. À l'heure de rédiger ces lignes, il n'était pas possible de connaître le nombre d'emplois concernés par la reprise de ces dix magasins. 

Le mandataire de justice a informé les partenaires sociaux de la volonté de Pierre Mestre de ne reprendre que dix magasins Orchestra Prémaman.

Au passage, Tibault le Hardÿ a dit regretter l'absence de désignation d'un coordinateur chargé de faire circuler l'information entre la France et la Belgique, sachant que la réorganisation du groupe se jouait sur ces deux pays. Lors de l'audience qui s'était tenue à Bruxelles au début de mois de mars, le juge-délégué Réginald d'Hoop de Synghem avait insisté pour qu'un tel coordinateur soit désigné, mais la France avait refusé. Résultat des courses, l'agenda judiciaire avait été dicté par la France et le calendrier de la procédure belge s'en est retrouvé très serré, ce qu'a regretté Tibault le Hardÿ. 

La semaine dernière, le tribunal de commerce de Montpellier avait désigné Neworch, la société emmenée par Pierre Mestre, comme repreneur de la chaîne pour un prix de 35,5 millions d'euros

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés