Pierre Mestre, fondateur d'Orchestra Prémaman: "La reprise d'Home Market était le coup de trop"

Pierre Mestre, CEO de Neworch et fondateur d'Orchestra Prémaman ©PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

Présent ce mardi matin au tribunal pour faire homologuer la reprise des dix magasins les plus rentables de la chaîne, Pierre Mestre a reconnu quelques erreurs.

Pierre Mestre, le fondateur d'Orchestra Prémaman, avait fait le déplacement mardi matin au tribunal de l'entreprise francophone de Bruxelles pour présenter l'offre faite par Neworch concernant la reprise des dix magasins les plus rentables de la chaîne.

La réorganisation judiciaire introduite par Orchestra Prémaman dans le courant du mois de février 2020 s'était transformée en cours de route en vente de l'activité sous le contrôle d'un mandataire de justice. D'entrée de jeu, Pierre Mestre avait fait part de son intention de sauver les vingt magasins les plus rentables.

Mais la crise du coronavirus a changé la donne. En France, le plan de sauvetage a été transformé en redressement judiciaire tandis qu'en Belgique, Pierre Mestre a dû revoir ses prétentions à la baisse. En réalité, le mandataire de justice Tibault le Hardÿ n'a reçu qu'une seule offre et celle-ci émanait de Neworch. Cette nouvelle entité est composée des principaux fournisseurs, cadres et franchisés d'Orchestra (41%), de la famille Mestre (38%), de la famille belge Gotlib (19%) et des salariés du groupe (2%).

L'offre, on l'a dit, ne portait que sur dix magasins. Le groupe, qui a reconnu avoir échoué à conquérir la Flandre, s'est rabattu sur Bruxelles et la Wallonie. Les dix magasins repris par l'offre de Neworch sont: Zaventem, Drogenbos, Anderlecht, Wavre, Gosselies, Couillet, Rocourt, Boncelles, Marche-en-Famenne et Libramont. L'offre englobe également deux magasins au Grand-Duché de Luxembourg (Foetz et Pommerloch).

"Il faut être prudent"

"Nous avons fait une ou deux acquisitions de trop. Home Market était le coup de trop, nous n'avons pas su gérer cette acquisition", a dit Pierre Mestre, répondant à la question de la juge portant sur les raisons de l'échec d'Orchestra Prémaman en Belgique. "Si nous avions eu les moyens ou le courage, nous aurions repris vingt magasins, mais il faut être prudent. Nous allons reprendre les 10 magasins les plus rentables. Il n'y en a pas dans le Nord", a expliqué Pierre Mestre, reconnaissant qu'il n'avait pas trouvé les clés de ce marché.

"Nous avons fait une ou deux acquisitions de trop. Home Market était le coup de trop, nous n'avons pas su gérer cette acquisition."
Pierre Mestre
Fondateur d'Orchestra Prémaman

Au cours de cette audience, on a appris que Neworch allait reprendre le stock existant à 15% de sa valeur (475.000 euros), ce qui n'a pas plu à un créancier qui a été entendu par le tribunal. Venue à l'audience au nom du front commun syndical, Fabienne Meulemans (Setca-FGTB) a apporté son soutien à l'offre de reprise de Neworch.

L'affaire a été prise en délibéré.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés