Publicité

Reporter les soldes d'un mois, définitivement

©DR

Le patron de la marque de vêtements J&Joy, Pierre Hamblenne, demande plus de temps pour restaurer ses marges.

S'il a bien profité des indemnités forfaitaires proposées par la Région wallonne, Pierre Hamblenne affirme, presque avec une certaine satisfaction, ne pas avoir pu bénéficier de la seconde mouture. "Il fallait une baisse de chiffre d'affaires de 60% pour y avoir droit. Heureusement, nous n'en sommes pas là", précise-t-il.

Au printemps par contre, il a pu bénéficier d'une aide de 5.000 euros pour chacune de ses boutiques, logées chacune dans une société différente. "Cela ne comble pas tous les frais, même si beaucoup de propriétaires ont réduit nos loyers durant les périodes de fermeture. Mais heureusement, nous avons encore les reins solides." Par contre, le jeune patron hesbignon l'avoue, il devra remettre à plus tard ses projets d'ouverture de 10 nouvelles boutiques.

Sa préoccupation première pour l'instant, c'est vendre autant que possible à l'approche des fêtes. "Peut-être qu'il serait judicieux de reporter définitivement d'un mois les soldes d'hiver comme on l'a fait en été. Cela nous donnerait plus de temps pour réduire les stocks au prix plein. Faire rentrer du cash en bradant ses marchandises, c'est bien à court terme. Mais ce qui paie les factures, c'est la marge. Et quand elle est perdue, elle est perdue..."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés