Publicité

Sainsbury détient désormais 100% de Sainsbury's bank

©BLOOMBERG NEWS

Le distributeur a racheté les 50% qu'il ne détenait pas encore dans sa filiale bancaire Sainsbury's Bank auprès de LBG pour un total de 248 millions de livres (environ 294 millions d'euros).

Le groupe britannique de supermarchés Sainsbury a annoncé avoir racheté à la banque Lloyds Banking Group (LBG) sa part dans leur coentreprise Sainsbury's Bank, alors que ses bénéfice annuels ont progressé en 2012/13.

Le distributeur a racheté les 50% qu'il ne détenait pas encore dans sa filiale bancaire Sainsbury's Bank auprès de LBG pour un total de 248 millions de livres (environ 294 millions d'euros).

"Nous nous attendons à ce que la banque devienne une source importante de diversification et de croissance des bénéfices, en s'appuyant sur les points forts de notre coeur de métier", a expliqué le directeur général de Sainsbury, Justin King.

Sainsbury's Bank avait été établie en 1997 et propose des cartes de crédit, des assurances, des prêts ou encore des produits d'épargne. Elle enregistre aujourd'hui 23 millions de transactions par semaine.

"Nous voyons une importante opportunité d'augmenter le nombre de clients de la banque en offrant des services financiers accessibles et de grande qualité, qui récompensent les clients qui nous confient leur opérations bancaires et font leurs courses chez nous", a ajouté M. King.

En 2008, le numéro un britannique de la distribution Tesco avait pour sa part racheté à la Royal Bank of Scotland (RBS) les 50% de sa branche financière Tesco Personal Finance qu'il ne détenait pas encore pour 950 millions de livres.

Résultats

Sainsbury a par ailleurs publié ses résultats annuels pour l'exercice 2012/13, avec un bénéfice en hausse de 3% à 614 millions de livres (près de 728 millions d'euros). Ses supermarchés ont augmenté leur part de marché au Royaume-Uni dans un contexte difficile pour les consommateurs, tandis que le groupe a réalisé plus de 100 millions de livres d'économies sur ses dépenses opérationnelles.

L'année a été marquée par des événements exceptionnels comme le jubilé de diamant de la reine Élisabeth et les Jeux olympiques de Londres l'été dernier, qui ont compensé une météo particulièrement maussade.

Le dividende proposé au titre de l'exercice est relevé à 16,7 pence contre 16,1 pence en 2011/12.

"Pour l'année qui vient, nous sommes bien positionnés pour réussir malgré un climat économique qui reste difficile", indique le groupe, alors que le pouvoir d'achat des ménages britanniques reste sous la pression du plan d'austérité gouvernementale et de l'inflation.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.