"Six commerçants sur dix ne peuvent pas se permettre une nouvelle collection"

©Photo News

Les petits commerçants font face à un manque croissant de liquidités, prévient le SNI. Sans mesure forte, les prochains mois vont être très difficiles pour le secteur.

"Trois magasins de mode sur quatre finiront l’année dans le rouge, et six commerçants sur dix ne peuvent pas se permettre d’acheter la nouvelle collection." Le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) est anxieux. Selon ses estimations, le petit commerce va boire la tasse. La semaine passée, il pointait déjà du doigt le nombre de faillites qui seront prononcées dans les douze prochains mois, avec une augmentation possible de 70% par rapport à une année normale.

"Comment des entreprises vacillantes et en convalescence pourront-elles faire face à des charges quasiment doublées ?"
Thierry Evens
UCM

La cause de cette déconfiture est évidemment la crise sanitaire d’abord, économique ensuite. Après la fermeture obligatoire de tous les commerces non alimentaires pendant la période de confinement, le doux redémarrage des activités a été obéré par une reprise des contaminations et les mesures consécutives. La période des soldes, postposée en ce mois d’août, s’avère ainsi particulièrement décevante. Selon une enquête de Comeos, les ventes accusent un recul de 40% par rapport à 2019. Une morosité qui peut s’expliquer par les mesures prophylactiques en vigueur pour le shopping.

L’Union des classes moyennes (UCM) est moins alarmiste, mais n’en demeure pas moins inquiète : elle évalue à 25% le nombre de faillites ou de cessations d’activités qui vont intervenir dans le secteur de l’horeca et à 20% pour le commerce indépendant. Les deux organisations convergent en tout cas pour estimer que la crise aura des effets pendant deux à trois ans.

Manque de liquidités

Le spectre du manque de liquidités plane désormais sur bon nombre de PME. Les organisations qui les représentent demandent ainsi que les commerçants puissent bénéficier d’un prêt garanti auprès des sociétés régionales de financement, notamment dans le dessein d’acquérir de nouvelles collections. Il s’agit là d’une compétence purement régionale, a rappelé le ministre fédéral de l’Économie Denis Ducarme (MR).

La prolongation du droit passerelle au-delà du 31 août et du 31 décembre pour tous les indépendants obligés de fermer fait aussi partie des revendications de l’UCM et du SNI, de même qu’une solution pour les loyers, qui pèsent lourd sur l’ardoise des détaillants.

Les banques à la rescousse?

L’UCM demande également au secteur bancaire de fournir des efforts complémentaires, notamment via les reports de remboursement de crédits professionnels. A l’heure actuelle, le moratoire à ce sujet est censé expirer le 31 décembre. "Comment des entreprises vacillantes et en convalescence pourront-elles faire face à des charges quasiment doublées ?", s’interroge l’organisme.

"Personne n’a intérêt à ce qu’il y ait des défauts de paiement, mais il ne faut pas non plus prolonger un état de coma artificiel."
Rodolphe de Pierpont
Febelfin

Cette prolongation n’est pas encore à l’ordre du jour, répond Febelfin, la fédération du secteur financier en Belgique. "Il faudra à un moment sortir des mesures provisoires d’accompagnement et de soutien", explique Rodolphe de Pierpont, le porte-parole de Febelfin. "Personne n’a intérêt à ce qu’il y ait des défauts de paiement, mais il ne faut pas non plus prolonger un état de coma artificiel. L’octroi de crédit consiste à financer des projets avec une capacité de remboursement, et c’est mieux pour l’économie dans son ensemble. Les banques ne pourront pas sauver tout le monde."

Toutes les parties s’accordent en tout cas pour estimer qu’un gouvernement de plein exercice est nécessaire pour échafauder un plan de relance "et disposer d’un véritable interlocuteur". L’actuel exécutif minoritaire de Sophie Wilmès, qui a joué les pompiers jusqu’ici, ne dispose de la confiance que jusque mi-septembre et ne peut pas s’engager sur des projets à long terme.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés