Soucieux de durabilité, Colruyt prend le train de la livraison à domicile en marche

©BELGA

L’enseigne de Hal lance un projet pilote dans cinq communes de l’est de Bruxelles et de la périphérie. La concurrence n’a pas attendu Colruyt pour occuper le terrain.

Réputé pour sa prudence dans les réorientations stratégiques, le groupe Colruyt a fini par sauter le pas. Il vient de lancer un projet pilote de livraison à domicile via son service en ligne Collect & Go.

Jusqu’à l’automne prochain, les clients des communes de Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert, Crainhem, Wezembeek-Oppem et Sterrebeek pourront, s’ils le désirent, passer leurs commandes – d’un montant minimum de 100 euros – avant minuit sur internet pour recevoir leurs courses à domicile le lendemain – entre 16h et 21h en semaine, de 8 à 12 h le samedi.

"Nous avons décidé de lancer ce nouveau service de livraison à domicile pour répondre à une marque d’intérêt de nos clients."
Silja Decock
Porte-parole

"Avec notre service omnicanal Collect & Go, notre attention reste centrée sur les points de retrait. Mais nous avons décidé de lancer ce nouveau service de livraison à domicile pour répondre à une marque d’intérêt de nos clients", explique Silja Decock, porte-parole de l’enseigne de Hal.

La périphérie est de Bruxelles a été choisie en raison de sa proximité avec le centre de distribution Colruyt de Zaventem et de l’intérêt exprimé par les clients de Colruyt. Trois camionnettes de Collect & Go roulant au gaz CNG assureront les livraisons des commandes en ligne.

"Notre système de livraison à domicile doit être le plus durable possible. Aussi bien sur le plan écologique, grâce à nos camionnettes roulant au CNG, qui émettent moins de CO2 et de particules fines que les véhicules à essence ou au diesel, que sur le plan économique. Le modèle doit en effet être économiquement viable", précise Silja Decock.

Pas du low cost

L’enjeu économique n’est pas négligeable. En témoigne l’expérience malheureuse de la société Wink . Confrontée à un manque de clients, cette filiale du groupe Louis Delhaize (Cora, Louis Delhaize…) et seul supermarché alimentaire 100% en ligne du pays, avait dû mettre un terme à ses activités en juillet de l’an dernier.

15 €
La facture de la livraison à domicile chez Colruyt s’élève à 15 euros: 9,50 euros pour la livraison à domicile et 5,50 euros pour la préparation des commandes.

Le projet pilote lancé par Colruyt ne fait en tout cas pas dans le low cost. La facture s’élève en effet à 15 euros: 9,50 euros pour la livraison à domicile, auxquels s’ajoutent les 5,50 euros de rétribution pour la préparation des commandes.

"Le plus important, c’est que ce montant soit acceptable pour le client et supportable pour nous", dit la porte-parole de Colruyt.

C’est sensiblement plus cher que la concurrence, qui n’a pas attendu le premier distributeur du pays pour se lancer dans la livraison à domicile. A une exception notable: Aldi, qui reste pour l’instant absent du commerce en ligne.

La stratégie est établie par la maison-mère allemande, Aldi Nord. Les possibilités offertes par le commerce électronique y sont suivies "de près", mais aucun calendrier de mise en place du commerce en ligne n’est à l’ordre du jour à ce stade, dit-on chez le discounter.

Lidl le plus agressif

Fidèle à sa politique agressive en matière de prix, son concurrent Lidl propose la livraison à domicile à un prix défiant toute concurrence: 3,99 euros. Le magasin en ligne – 5.000 références – a reçu 5,8 millions de visites l’an dernier.

Cette offre, qui ne prévoit pas de produits frais, est complétée depuis peu à Gand par un projet pilote, Lidl Simple, qui permet la livraison à domicile de 600 produits frais. Ceux-ci sont fournis dans les deux heures qui suivent la commande par un cycliste du partenaire Cargo Vélo.

L’offre Carrefour Drive coûte quant à elle 4,50 euros pour la préparation des commandes et 5 euros pour la livraison – celle-ci est gratuite pour les commandes d’au moins 150 euros.

Depuis juillet 2018, Carrefour Belgique propose aussi, à Knokke et à Bruxelles, un service de livraison à domicile à vélo, organisé via une application pour smartphones, ShipTo. "Nous n’avons pas de chiffre à ce stade, mais le nombre de commandes augmente de semaine en semaine", dit un porte-parole du groupe.

Historiquement première enseigne à proposer la livraison de produits alimentaires – c’était il y a… 32 ans -, Delhaize propose un prix de 9,95 euros pour les commandes en ligne, empaquetage compris, pour une commande de 60 euros minimum. La gratuité est également offerte pour les commandes de plus de 150 euros.

"Depuis janvier, nous avons un bond de 40% des livraisons à domicile. En nombre, celles-ci ont d’ailleurs rattrapé les commandes retirées en magasin", précise Karima Ghozzi, porte-parole de Delhaize Belgique.

Une évolution qui pourrait donner des idées à Colruyt. Qui entend se donner le temps d’évaluer le succès de sa nouvelle expérience. Ce sera pour l’automne.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect