Syndicats et direction de Makro campent sur leurs positions

Les tensions sociales assombrissent le climat chez Makro ©BELGA

Le personnel du Makro de Leeuw-Saint-Pierre s'est à nouveau croisé les bras mercredi. Un dialogue de sourds règne autour du plan d'économies du groupe d'hypermarchés.

Le climat social reste tendu chez Makro, où la direction a présenté jeudi dernier un plan d'économies visant à redresser une situation financière toujours précaire.

Après des grèves déclenchées en fin de semaine dernière dans quatre des six hypermarchés belges de l'enseigne allemande, le personnel du Makro de Leeuw-saint-Pierre s'est à nouveau croisé les bras ce mercredi.

Pour rappel, la direction entend mettre en place une nouvelle organisation du travail basée sur une plus grande polyvalence du personnel, tout en supprimant certaines fonctions. Sont également prévus un écrémage de l'offre, des modifications dans les horaires et une plus grande automatisation - une partie des caisses physiques seront remplacées par un système de self-scanning. Il est aussi question de 100 à 200 contrats temporaires non-renouvelés.

Les travailleurs exigent une concertation sociale en bonne et due forme sur les mesures envisagées. "Nous avons lancé une proposition visant à nous asseoir autour de la table la semaine prochaine et à poursuivre le dialogue", réagit le CEO, Vincent Nolf.

Concertation ou information ?

"L'invitation de la direction n'est pas destinée à négocier mais à continuer de nous informer, ce que nous refusons à ce stade", rétorque Raymond Vrijdaghs, du CNE.

"L'invitation de la direction n'est pas destinée à négocier mais à continuer de nous informer, ce que nous refusons."
Raymond Vrijdaghs
Permanent CNE

Les travailleurs des magasins d'Alleur et Lodelinsart se réunissent ce jeudi en assemblée pour se prononcer. Mais visiblement, direction et syndicats se cantonnent pour l'instant à un dialogue de sourds.

"La concertation n'aura pas lieu tant qu'il y a grève. Le dialogue, c'est autour de la table, pas dans la rue", a lancé Vincent Nolf.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés